Riad Sattouf
Riad Sattouf - Marie Rouge
Riad Sattouf - Marie Rouge
Riad Sattouf - Marie Rouge
Publicité

Riad Sattouf inaugure avec "Le Jeune Acteur" une nouvelle série qui mêle bande dessinée et cinéma en suivant les aventures de l'acteur Vincent Lacoste. L'occasion pour l'auteur dessinateur aux origines syro-bretonnes de revenir au micro d'Arnaud Laporte sur son parcours et ses inspirations.

Avec

Né en 1978, Riad Sattouf est auteur de bande dessinée et cinéaste.  ll est l’un des rares auteurs à avoir gagné à deux reprises le Fauve d’or du meilleur album de l’année au Festival International de la bande dessinée d’Angoulême avec Pascal Brutal 3 en 2010 et L’Arabe du futur 1 en 2015.

"Avant de penser que ce puisse être un métier, je pensais vraiment que les bandes dessinées étaient comme les montagnes ou la mer, c'est à dire que c'étaient des événements naturels. Personne ne m’avait expliqué que c'était fait par des personnes."

Publicité
Le jeune acteur 1
Le jeune acteur 1
- Editions Les Livres du Futur

L'écriture dessinée

Riad Sattouf grandit entre la Libye, la Syrie et la Bretagne. Après des études d'arts appliqués à Nantes il entre en cinéma d’animation à Paris, à l’école des Gobelins. Finalement, ça sera la bande dessinée et malgré une quarantaine de projets avortés, Dargaud publie en 2003 les Pauvres aventures de Jérémie.  A partir de 2004 et jusqu'en 2014, il publie chaque semaine La vie secrète des jeunes dans Charlie Hebdo. Lecteur d'Hergé depuis son plus jeune âge, Riad Sattouf a intégré du père de Tintin un gout pour une ligne claire, des cases carrées et un texte limpide. Il lui emprunte le rythme et la recherche d'émotions puissantes et positives restées gravées dans sa mémoire d'enfant.

"Il y a un mystère et une mise en scène secrète dans Tintin qui est fascinante."

Du strip de presse au roman graphique, du film de science-fiction à la websérie, il explore les genres et les styles : de la chronique sociale avec L_a Vie secrète des jeunes_ et  Retour au collège, au grand récit autobiographique de L’Arabe du futur, en passant par les interrogations sur la construction de soi Manuel du puceau, Ma circoncision, Les Pauvres Aventures de Jérémie),  l’hyper virilité de Pascal Brutal ou le récit d'une adolescence contemporaine, L_es Cahiers d’Esther_. Hypermnesique aux sens aiguisés, Riad Sattouf observe et pioche dans le réel ses sujets et ses dessins tout en montrant au lecteur son processus créatif qui se dit en s'écrivant.

"J'imagine que c'est ma grand-mère bretonne qui est ma première lectrice, parce qu'elle méprisait complètement la bande dessinée."

"Si je peux convertir des gens à cette langue que j'aime tellement, c'est ma mission."

Du dessin au cinéma

Il réalise deux films Les beaux gosses, en 2009, ainsi que Jacky au royaume des filles, en 2014 grâce à sa productrice, Anne-Dominique Toussaint qui  l'a contacté après avoir lu Retour au collège, son premier succès de librairie (50 000 exemplaires vendus), dans lequel il retranscrivait une enquête menée auprès d'adolescents, dans un lycée des beaux quartiers parisiens. C'est lors du casting sauvage des Beaux Gosses qu'il rencontre Vincent Lacoste, jeune adolescent de 14 ans qui se rêve en futur 50 Cent.

"Observer les jeunes est quelque chose qui m'a toujours passionné. Quand j'étais moi-même jeune, j'observais les jeunes et je ne me sentais pas du tout représenté par l'image des jeunes qui pouvait y avoir dans les films ou dans les médias ou dans les séries."

"Je cherchais un jeune Jean-Pierre Léaud aussi éblouissant qu'il pouvait l'être quand il était enfant. Et puis j'ai trouvé Vincent qui était moins éblouissant que Jean-Pierre Léaud mais après tout, moi, j'étais moins talentueux que François Truffaut. Donc, on s'est bien rencontrés. Pour ce premier film, je me disais qu'avec quelqu'un de débutant, il me pardonnerait peut être d'être moi aussi un débutant et qu'on allait trouver ensemble une manière de fonctionner basée sur une sorte de confiance ou d'approximation. Je voulais faire quelque chose d'un peu artisanal."

"J'ai découvert François Truffaut, qui était le réalisateur qui a fait changer complètement mon monde_. […]_ J'adore Truffaut parce que c'est très cinéphile, très exigeant et en même temps ouvert à tout le monde. Moi qui n'avait jamais vu un film d'auteur de ma vie, j'ai tout compris dans Les 400 coups, sans rien omettre. Il y avait beaucoup de respect pour le spectateur."

Son actualité :  Le Jeune acteur 1 : Aventures de Vincent Lacoste au cinéma en librairies le 4 novembre 2021, chez Les Livres du Futur

Planche "Le jeune acteur"
Planche "Le jeune acteur"
- Riad Sattouf les Livres du Futur

Sons diffusés pendant l'émission :

  • Hergé au micro de Jacques Chancel dans l'émission “Radioscopie" le 9 janvier 1979 sur France Inter.
  • “L’amour en fuite”, chanson d’Alain Souchon pour le film “Baisers Volés" de François Truffaut sur l'album “Toto 30 Ans, Rien Que Du Malheur…” (1979 | RCA)
  • François Truffaut qui parle d'Antoine Doinel, de la proximité du personnage avec lui, et de la connivence du travail avec Jean-Pierre Léaud.

L'équipe