Valérie Donzelli - Manuel Moutier, Stéphanie Branchu
Valérie Donzelli - Manuel Moutier, Stéphanie Branchu
Valérie Donzelli - Manuel Moutier, Stéphanie Branchu
Publicité
Résumé

Au micro d’Arnaud Laporte, Valérie Donzelli, réalisatrice et actrice, revient sur la fabrique de sa filmographie, personnelle et inventive.

avec :

Valérie Donzelli (Actrice, scénariste et réalisatrice française).

En savoir plus

Tout l'été, nous vous proposons une sélection des grands entretiens d'Affaires culturelles, avec l’envie de garder le lien et de vous faire entendre ou réentendre autrement la parole des artistes de toutes disciplines que nous avons reçues au fil des mois.

Le 26 novembre 2021, Arnaud Laporte recevait un visage du cinéma français au tempérament de feu, la cinéaste Valérie Donzelli à l'occasion de la diffusion de sa série "Nona et ses filles" sur Arte. Actrice et réalisatrice singulière dans le paysage cinématographique français, Valérie Donzelli s'offrait une escapade du côté de la série “Nona et ses filles”, qu'elle a créée et écrite avec Clémence-Madeleine Perdrillat, et qu'elle a réalisée. La série est désormais disponible en VOD sur le site d'Arte.

Publicité

"La série, c'est quelque chose qui est très carré dans l'écriture parce qu'il y a des arches, des histoires d'intrigue A, d'intrigue B, d'intrigue C ... Qu'est ce qui est mis en avant? Qu'est ce qui se croise? C'est un peu laborieux. Au début, on a un peu l'impression de faire un truc très théorique. Et puis, petit à petit, on commence à comprendre la mécanique et on essaye de s'en libérer pour pouvoir être dans quelque chose de plus artistique et de plus sensible" Valérie Donzelli

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’imagination en actes

Eveillée à l’art par un grand-père sculpteur et par les comédies de Jean Paul Rappeneau et les films de Charlie Chaplin, le goût de jouer s’empare un jour mystérieusement de Valérie Donzelli et ne l’a plus quitté.

"Je me suis accrochée à cette idée que je devais être libre, même en jouant" Valérie Donzelli

Après ses années d’études, d’abord sur les bancs du Conservatoire du 10ème arrondissement de Paris puis du Conservatoire de Strasbourg, elle met l’imagination en acte et ouvre la quinzaine des réalisateurs du 54ème festival de Cannes, en vedette du film de Sandrine Veysset Martha…Martha. Depuis, elle nous a séduit pour sa grande présence et son fort potentiel émotionnel devant les caméras d'Anne Fontaine, Julie Lipinski, Benoît Jacquot, mais aussi Alain Guiraudie, Katia Lewkowicz, Arielle Dombasle, ou encore Bertrand Bonello, Joachim Lafosse, Audrey Diwan, Pascal Elbé et bien d’autres.

28 min

Le cinéma comme pulsion de vie

A peine devenue actrice, Valérie Donzelli passe très vite derrière la caméra sur les conseils de Jérémie Elkaïm, son compagnon d’alors à la ville et sa muse au cinéma. On le retrouve sous les traits de pas moins de quatre personnages masculins dès le premier long-métrage de Valérie Donzelli intitulé La Reine des pommes en 2009 qui raconte les tribulations d’une jeune femme brisée par une rupture et qui se jette dans les bras de tous les hommes qu’elle rencontre. Eminemment burlesque, mais aussi sensible et audacieuse, cette première comédie donne le ton de sa filmographie parmi laquelle on compte notamment Madeleine et le facteur, Main dans la main, Marguerite et Julien, ou encore Notre Dame, son dernier long métrage en date. Au cours de l'entretien, elle nous entraîne dans son processus créatif :

"Je trouve très difficile de penser les films sans être les mains dans le cambouis. Je ne sais pas faire un découpage à l'avance et tout ça. J'aime bien arriver sur le plateau et dire : "Tiens, où est ce que je vais mettre ma caméra? " Valérie Donzelli

"L'envie des personnages est le point de départ"

Réalisatrice autodidacte qui a appris sur le tard, Valérie Donzelli distille dans ses œuvres une insouciance libératrice et puise souvent les histoires de ses films dans sa propre vie. En témoigne La Guerre est déclarée, son troisième long métrage qui est directement inspiré de son propre combat contre la maladie de son fils avec Jérémie Elkaïm, coréalisateur du film. Véritable pulsion de vie, ce film ce film fit chavirer le cœur le public lors de la Semaine de la Critique à Cannes.

27 min

Son actualité :

  • Série : “Nona et ses filles”, avec Miou-Miou, Valérie Donzelli, Clotilde Hesme et Virginie Ledoyen. Disponible en VOD sur Arte.tv .

Sons diffusés pendant l'émission :

  • Agnès Varda en 1965, sur le rapport entre l'écriture et la réalisation d'un film, dans l'émission "Impromptu de vacances" sur France Culture le 09/08/1965.
  • "Here’s the kind of song" d'Alex Beaupain.
  • “Donna, Donna" de Joan Baez
Références

L'équipe

Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Arnaud Laporte
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation
Lucile Commeaux
Collaboration
Boris Pineau
Collaboration
Aïssatou N'Doye
Collaboration
Dinah Pedarros
Collaboration
Marie Sorbier
Collaboration
Anouk Minaudier
Collaboration