Quelle empreinte Angela Merkel a-t-ellle laissé à l'Allemagne ? ©AFP - Rolf Vennenbernd
Quelle empreinte Angela Merkel a-t-ellle laissé à l'Allemagne ? ©AFP - Rolf Vennenbernd
Quelle empreinte Angela Merkel a-t-ellle laissé à l'Allemagne ? ©AFP - Rolf Vennenbernd
Publicité
Résumé

Elle termine son quatrième mandat après 16 ans de règne : Angela Merkel aura-t-elle marqué l’histoire ?

avec :

Isabelle Bourgeois (chargée de recherches au Centre d’information et de recherche sur l’Allemagne contemporaine (CIRAC, Université Cergy-Pontoise)), Marion Van Renterghem (Grand reporter), Daniela Schwarzer (Directrice exécutive pour l’Europe et l’Eurasie de l’Open Society et Membre du Conseil d'administration de l'Institut Jacques Delors), Hans Stark (Professeur de civilisation allemande contemporaine à la Sorbonne-Université et conseiller pour les relations franco-allemandes à l’IFRI).

En savoir plus

À 66 ans que va-t-elle faire de sa vie, comment occupera-t-elle son temps ? Marcher dans les sous-bois, continuer à aller au supermarché du coin, et plus souvent à l’opéra pour faire plaisir à son mari qui en raffole ? Angela Merkel est au pouvoir depuis 16 ans, sans interruption, elle termine son 4ème mandat à la tête de l’un des pays les plus puissants du monde, elle n’a pas voulu se représenter et voilà qu’elle aborde la toute dernière semaine de son règne. 

Extraordinaire popularité

Le dimanche 26 septembre, les Allemands iront aux urnes pour renouveler leur parlement et décider de la couleur de la prochaine coalition. Les tractations peuvent durer plusieurs semaines, Madame Merkel resterait alors en poste pour gérer les affaires courantes. Aucun parti n’est en mesure de remporter la majorité absolue, le candidat désigné par les chrétiens démocrates de la CDU, Armin Laschet, déçoit jusqu’à la Chancelière, qui le soutient du bout des lèvres, alors qu’Olav Scholtz, le social-démocrate, l’actuel vice-chancelier, grimpe dans les sondages et que la candidate des Verts, Annalena Baerbock tente de remonter la pente. 

Publicité

Une compétition électorale plus tendue que prévu, un dernier débat télévisé aura lieu vendredi prochain, mais l’ambiance générale ne laisse de surprendre, surtout nous Français, tellement accoutumés aux hyperboles et aux incantations. Outre-Rhin, pas d’éclats de voix, pas de lyrisme déplacé, les Allemands n’aiment pas ça, les débordements oratoires ont laissé de mauvais souvenirs, et le charisme n’est pas la première qualité requise en politique. 

Et c’est sans doute ce qui explique l’extraordinaire popularité d’Angela Merkel, même si sa cote a un peu fléchi ces derniers temps – cette retenue, ce sérieux, cette placidité apparente que trahit parfois un éclair de colère dans le regard bleu porcelaine. Longtemps on l’a sous-estimée, la fille du pasteur venue de l’Est avant la réunification, pourtant docteur en physique quantique et animal politique à sang froid. 

Comment le première femme chancelière a-t-elle géré les transformations de l’Allemagne, le formidable essor de son économie, la 4ème du monde, un rôle international assumé avec réticence ? Quels ont été les angles morts, les erreurs, les ambigüités ? 

Quelle empreinte sur l’évolution de l’Union Européenne, de l’Alliance Atlantique, quels rapports avec la Chine, avec  Poutine, son meilleur ennemi ? Angela Merkel aura-t-elle marqué l’histoire ?

Christine Ockrent reçoit Daniela Schwarzer, directrice exécutive de la Open Society Foundation 

Hans Stark, secrétaire général du Comité d'études des relations franco-allemandes (Cerfa) de l'Ifri (Institut Français des Relations Internationales) et professeur à la Sorbonne, auteurs de nombreux articles dans la revue Allemagne d’aujourd’hui, et d’une excellente contribution au Ramsès 2022 

Isabelle Bourgeois, rédactrice en chef de la revue Regards sur l'économie allemande et co-fondatice de Tandem Europe, une plateforme d'échanges et de débats d'experts sur les questions européennes 

Marion Van Renterghem, grand reporter, lauréate du prix Albert-Londres et auteure de C’était Merkel (Les Arènes, 2021) 

Références

L'équipe

Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Hugo Boursier
Collaboration