Odessa est aussi un symbole culturel, longtemps carrefour des mondes russe, ukrainien, juif, grec. ©AFP - Oleksandr GIMANOV
Odessa est aussi un symbole culturel, longtemps carrefour des mondes russe, ukrainien, juif, grec. ©AFP - Oleksandr GIMANOV
Odessa est aussi un symbole culturel, longtemps carrefour des mondes russe, ukrainien, juif, grec. ©AFP - Oleksandr GIMANOV
Publicité
Résumé

Véritable artère économique, ce foyer culturel au bord de la Mer Noire que représente Odessa est aussi le grenier stratégique pour plusieurs millions de personnes au sud de la Méditerranée.

avec :

Thierry Pouch (économiste, chef du service études et prospectives de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture à Paris, et chercheur associé au laboratoire Regards de l'Université de Reims Champagne Ardenne), Michel Goya (Ancien colonel des Troupes de marine, auteur du blog "La voix de l'épée"), Catherine Gousseff (Directrice de recherche au CNRS. Directrice du Centre Marc Bloch.), Boris Czerny (Professeur de littérature et civilisation russes à l’université de Caen Normandie ).

En savoir plus

Nous sommes au cent et unième jour de guerre en Ukraine, cent un jours sanglants, destructeurs, qui ont tué et blessé des milliers de combattants et de civils, poussé à l’exil tant de femmes et d’enfants, ravagé tout un pays – 20% du territoire ukrainien sont maintenant sous le contrôle des forces russes, c’est à dire un territoire plus vaste que la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg réunis.

Arme alimentaire massive

Les États-Unis accroissent leurs livraisons d’armement, l’Union Européenne met en place un sixième paquet de sanctions contre la Russie, il faut se préparer à une longue guerre d’usure, avertit le secrétaire général de l’Otan. Une guerre d’usure dans laquelle Odessa, sur la Mer Noire, au sud-ouest du pays reste un enjeu crucial – nœud stratégique, miné par les Ukrainiens, le port est bloqué et bombardé par la marine russe; nœud économique, c’est là que sont stockés les millions de tonnes de blé dont ont besoin pour survivre les populations au sud de la Méditerranée.

Publicité

L’exportation n’est pas un problème, a affirmé hier Vladimir Poutine au Président du Sénégal et de l’Union Africaine, Macky Sall - le Kremlin dispose là d’une arme alimentaire massive qui s’ajoute à sa panoplie militaire. Comment l’entraver ? L’Union européenne finance des moyens d’ acheminement par le rail, Emmanuel Macron propose de lever le blocus dans le cadre d’une opération des Nations Unies – est-ce envisageable ?

Odessa est aussi un symbole culturel, longtemps carrefour des mondes russe, ukrainien, juif, grec – fanée dans sa splendeur néoclassique, vidée de sa population, Odessa s’attend au pire et pourtant, pour des générations d’émigrés, Odessa Mama ne peut pas mourir. Pourquoi ces liens singuliers, quelle est cette histoire menacée de disparition ?

Références

L'équipe

Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Hugo Boursier
Collaboration