France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Chappatte, Les réfugiés et l'Europe, NYT Opinion, 15 sept. 2015
Chappatte, Les réfugiés et l'Europe, NYT Opinion, 15 sept. 2015
- Chappatte

Une semaine déjà, depuis le 13 novembre … A Paris, à Bruxelles –placée dès ce matin en état d’alerte maximum), à Berlin, à Washington, au-delà de l’horreur et de l’émotion partagée, le retentissement des attentats de Paris est immense, et les conséquences internationales sont majeures. Sur la question des migrants d’abord . On le sait, les autorités le répètent, les assassins étaient pour la plupart des citoyens Français ou Belges et les réfugiés eux-mêmes sont les premières victimes de Daesh.

Le débat de l’opinion s’amplifie dans plusieurs pays sur les contraintes à imposer à la libre circulation dans l’espace Schengen , dont la Grèce est devenue la principale porte d’entrée. Conséquence sur les politiques de sécurité jusqu’ici chasse-gardée des souverainetés nationales. Les systèmes de renseignement et de coopération policière révèlent leurs failles. L’Europe paye aussi l’absence d’une politique sécuritaire et communautaire coordonnées.

Publicité

Conséquence politique, enfin à Berlin, où Angela Merkel se refuse à parler de guerre contre le terrorisme , à Washington où la campagne présidentielle se raidit sur l’immigration, ** mais aussi de la menace terroriste ** et conséquence sur le terrain en Syrie où la partie tourne à l’avantage de Vladimir Poutine et de son protégé Assad.

Autour de Christine Ockrent :

La France en guerre - Chappatte dans Le Temps, Suisse, 16 nov 2015
La France en guerre - Chappatte dans Le Temps, Suisse, 16 nov 2015
- Chappatte

Yves Bertoncini , directeur du think tank Notre Europe – Institut Jacques Delors- **** Jean-François Daguzan, Directeur Adjoint de La Fondation pour la Recherche Stratégique - depuis Berlin, Daniela Schwarzer , Directrice du programme Europe au German Marshall Fund et de son bureau berlinois.- Vali Nasr , ancien diplomate, aujourd’hui, Doyen de l'université Johns Hopkins à Washington et Senior Fellow en Politique étrangère, à la Brookings Institution (interview pré-enregistrée à Washington, mardi 17 nov.).**- ** Karine Grundberg Wolodarski, journaliste à Stockholm (interview pré-enregistrée, jeudi 19 nov.).

**> Politiques migratoires : la carte des inflexions sécuritaires depuis les attentats : ** *Cliquez ou survolez sur les pays pour obtenir des précisions concernant la crispation des politiques migratoires des Etats en rouge. Déplacez-vous dans la carte, zoomez ou dézoomez avec le bouton +/- pour obtenir des informations sur les Etats-Unis : *

Courrier International
Courrier International

**La chronique de Courrier International par Eric CHOL

Courrier International, Aux âmes citoyens, 19 nov. 2015
Courrier International, Aux âmes citoyens, 19 nov. 2015

** **La presse russe essaie de comprendre pourquoi il a fallu plus de deux semaines aux autorités pour reconnaître que le crash de l'avion A321 au-dessus du désert de Sinaï était bien un attentat. **

Le quotidien Moskovski Komsomolets rappelle, par exemple, que ce n'est pas la première fois que Moscou est pris en défaut de transparence après un attentat. “Quand, dans la nuit du 25 août 2004, deux avions de ligne se sont écrasés, faisant 90 morts, le pouvoir voulait absolument que ce soit dû à des défaillances techniques ", rappelle le journal. "Le gouvernement et les services secrets ne voulaient pas, ou faisaient semblant de ne pas voir de traces d’un attentat " poursuit l'éditorialiste de Moskovksi Komsomolets.

De son coté, le journaliste bloggeur Oleg Kachine est encore plus direct. Sur le site d'information Slon , il explique que l'’opinion publique étant inexistante en Russie, le Kremlin ne prend même pas la peine de rendre des comptes, son pouvoir n’étant limité ni par les élections, ni par la presse, ni par l’opposition. Et donc "en tardant à choisir la version officielle ", le Kremlin poursuit avant tout des objectifs de politique extérieure.

Se pose alors la question, **comment la presse russe explique-t-elle cette reconnaissance d'un acte terroriste de la part du Kremlin, 4 jours après les attentats de Paris? **

Selon le quotidien en ligne Gazeta.ru "Les attentats presque simultanés en Russie et en France peuvent changer radicalement non seulement le cours de la guerre en Syrie, mais la politique internationale dans son ensemble ." On est donc en pleine opération diplomatique, une sorte de recomposition des alliances entre pays victimes des attentats. C'est l'analyse du quotidien Moskovski Komsolomets . Son éditorialiste, Mikhaïl Rostovski , écrit: "la Russie et l'Occident sont devenus soudains des alliés et des partenaires naturels. Non pas que nous nous aimions. Il est à craindre que sur le plan politique nous continuions à ne pas nous apprécier. Mais nous sommes désormais sur le même bateau ", conclut le journaliste russe. Une façon de saluer la proposition faite par François Hollande d'associer la Russie à la grande coalition contre Daesh, François Hollande qui se rendra à Moscou le 26 novembre.

Le commentaire de l'actualité par**Chappatte... **"Après les attentats de Paris": ** **Dessinateur éditorialiste pour The International New York Times ** , il contribue aussi au journal suisse Le Temps** . Il explique qu'il a été sollicité dès le vendredi soir et que c'était difficile de dessiner tout de suite (même s'il a réalisé le dessin avec la Tour Eiffel qui explose). Il lui a fallu deux jours pour traduire l'empathie avec les événements tragiques. Il a puisé dans la mémoire collective pour trouver une image universelle de la douceur parisienne et il a pensé à la célèbre photo de Doisneau du baiser de l'Hôtel de Ville à Paris. Et à cette douceur de vivre s'oppose la violence du djihadiste qui surgit avec son arme.

Pour lui, la meilleure image, c'est la chanson de Serge Reggiani, "Les Loups sont entrés dans Paris" (Albert Vidalie sur une musique de Louis Bessières, en 1968 - chanson réinterprétée par Catherine Ringer et Patrick Bruel à la soirée de soutien de Charlie Hebdo le 11 janvier 2015) et il aimerait pouvoir la traduire en dessin ...

Chappatte, d'après Doisneau, l'agression de Paris, The International New York Times
Chappatte, d'après Doisneau, l'agression de Paris, The International New York Times
- Chappatte

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.