Le président de la Russie Vladimir Poutine avec Responsable du Gouvernement Dmitry Medvedev, cérémonie au Tombeau de Soldat Inconnu, 23 February 2018
Le président de la Russie Vladimir Poutine avec Responsable du Gouvernement Dmitry Medvedev, cérémonie au Tombeau de Soldat Inconnu, 23 February 2018  - Wikicommons/Пресс-служба Президента России/Kremlin
Le président de la Russie Vladimir Poutine avec Responsable du Gouvernement Dmitry Medvedev, cérémonie au Tombeau de Soldat Inconnu, 23 February 2018 - Wikicommons/Пресс-служба Президента России/Kremlin
Le président de la Russie Vladimir Poutine avec Responsable du Gouvernement Dmitry Medvedev, cérémonie au Tombeau de Soldat Inconnu, 23 February 2018 - Wikicommons/Пресс-служба Президента России/Kremlin
Publicité

Qu'est ce qui se joue en Mer d'Azov? Quelles sont les stratégies de Vladimir Poutine sur le conflit ukrainien et face aux crises aux Moyen Orient? Comment se positionne-t-il face aux Etats-Unis et à l'Europe, alors que le G20 se réunit ? Où en est l'économie et la cyber-stratégie de l'état russe?

Avec
  • Julien Vercueil Maître de conférences en sciences économiques, INALCO, Rédacteur en chef adjoint de la Revue de la Régulation
  • Nicu Popescu Chercheur en politique, Directeur du Programme Europe Elargie (Wider Europe) au European Counsil on Foreign Relations (ECFR).
  • Françoise Thom Historienne
  • Kevin Limonier Maître de conférences à l’Institut Français de Géopolitique (Université Paris 8), directeur adjoint du centre de recherches GEODE et spécialiste du cyberespace russophone
  • Jean-François Daguzan Docteur en droit et en sciences politiques, directeur adjoint de la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS) et professeur associé à l'Université de Paris II Panthéon-Assas

Autour de Christine Ockrent :

Françoise Thom, spécialiste de l'URSS et de la Russie postcommuniste, Maître de Conférences en histoire à l'université Paris-Sorbonne. Elle a publié Comprendre le poutinisme, chez Desclée De Brouwer, 2018

Publicité

Jean-François Daguzan, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique (Paris) et de la revue Maghreb Machrek. Il a co-dirigé avec Stéphane Valter Les armées du Moyen-Orient face à Daesh,MA éditions (en 2016) et vous avez publié, en 2015, La fin de l'Etat-nation ? de Barcelone à Bagdad (CNRS Editions). 

par téléphone: 

Julien Vercueil, professeur de sciences économiques à l’INALCO, Directeur de recherches du Centre de recherches Europes-Eurasie (CREE). Son ouvrage Economie politique de la Russie : 1918-2018 va paraître début 2019, chez Points. Il a également publié Les pays émergents : Brésil, Russie, Inde, Chine... : mutations économiques, crises et nouveaux défis (chez Bréal en 2015).

Kevin Limonier, maître de conférence en études slaves et en géographie à Paris 8, Vincennes-Saint-Denis, et chercheur associé à la Chaire Castex de cyberstratégie (IHEDN). Il a publié Ru.net : géopolitique du cyberespace russophone, aux Éditions Inventaire en 2018).

Nicu Popescu, directeur du programme Europe élargie au Conseil européen des relations internationales (ECFR) et enseignant à Sciences Po Paris

Konstantin Von Eggert politologue, ancien éditorialiste du journal russe Izvestia daily et ancien rédacteur en chef du bureau de Moscou à la BBC. 

Où en est la popularité de Poutine?

La chronique d'Eric Chol, Directeur de la rédaction de Courrier International

Sur le plan interne, Vladimir Poutine  voit sa cote de popularité décliner, ce qui provoque de nombreux commentaires dans la presse internationale, mais aussi en Russie.  

Il est vrai qu'on s’était habitué au fil des années à voir Vladimir Poutine afficher une courbe de popularité qui ferait rêver n’importe quel dirigeant étranger.
The Economist, dans son Hors série "Le Monde en 1919", rappelle : 

"Pendant son troisième mandat présidentiel, entre 2012 et 2018, Poutine est entré au panthéon russe". Avec l’annexion de la Crimée en 2014 , il est devenu "le symbole du retour de la Russie sur la scène mondiale", "sa  cote de popularité a dépassé les 80 % et s’est maintenue à ce niveau", c’était en 2016, qui qualifiait "le président russe de “ leader prométhéen : un demi-dieu, un titan qui [a] donné le feu au peuple”.

Mais depuis, l’eau de la Moskva a coulé au pied du  Kremlin, et surtout, Vladimir Poutine, après sa victoire historique à l’élection présidentielle de mars 2018, effectue un retour brutal sur terre. 

« Le vrai tournant a été la réforme des retraites », rappelle le journal Moscow Times

Une réforme c’est vrai, très ambitieuse, car elle envisage de reculer l’age du départ à la retraite  de 5 ans. La conséquence a été immédiate dans les sondages, selon le centre Lavada, la popularité de Vladimir Poutine a chuté à 66%, c’est à dire son plus bas niveau depuis 2013. Seulement 4 russes sur 10% lui font confiance, alors qu’ils étaient 6 sur 10, il y a un an.  

« Si des élections avaient lieu dimanche prochain, seulement 40% des gens interrogés accorderaient un cinquième mandat à Poutine », nous dit le Moscow Times. Un premier avertissement a été donné, cet automne, avec  4 élections régionales perdues par le parti de Poutine. 

L'équipe

Christine Ockrent
Christine Ockrent
Christine Ockrent
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Moneghetti Merryl
Moneghetti Merryl
Merryl Moneghetti
Collaboration