Jusqu'à quel point les tensions en Ukraine contribuent-elles à complexifier les dépendances européennes au gaz ?
Jusqu'à quel point les tensions en Ukraine contribuent-elles à complexifier les dépendances européennes au gaz ?
Jusqu'à quel point les tensions en Ukraine contribuent-elles à complexifier les dépendances européennes au gaz ? ©AFP - Sergey BOBOK
Jusqu'à quel point les tensions en Ukraine contribuent-elles à complexifier les dépendances européennes au gaz ? ©AFP - Sergey BOBOK
Jusqu'à quel point les tensions en Ukraine contribuent-elles à complexifier les dépendances européennes au gaz ? ©AFP - Sergey BOBOK
Publicité
Résumé

Pour sortir du piège russe, quels sont les fournisseurs sur lesquels les Européens pourraient s’appuyer davantage ?

avec :

Jérôme Vaillant (professeur émérite de civilisation allemande à l'Université Lille 3 et directeur de la revue "Allemagne d'aujourd’hui".), Marc-Antoine Eyl-Mazzega (Directeur du Centre Energie et Climat de l’Ifri, spécialiste des échanges gaziers entre la Russie, l’Ukraine et l’Union européenne), Anna Creti (professeure d’économie à l’université Paris Dauphine et membre du Centre de géopolitique de l'énergie et des matières premières rattaché au Laboratoire d'économie de Dauphine.), Albert James Arnold.

En savoir plus

Manœuvres militaires russes et biélorusses encerclant l’Ukraine, concertations diplomatiques intenses entre les Occidentaux pour continuer à faire front, le prix des hydrocarbures toujours à la hausse, l’inflation, qui s’accélère, et la question du pouvoir d’achat, devenue en France, à deux mois des présidentielles, la première préoccupation des électeurs : tel est ce matin le faisceau des phénomènes qui nourrissent les tensions actuelles, illustrant à la fois leur interdépendance et leur extrême volatilité. 

Politique commune de l'énergie

Le gaz est encore et toujours, en Europe, au cœur de nos problèmes. Comment échapper au chantage sur l’approvisionnement et sur les prix exercé par Vladimir Poutine, qui détient avec le mastodonte Gazprom et d’énormes réserves naturelles une arme de plus aux dépens des clients européens mais aussi de l’Ukraine ? 

Publicité

L’Allemagne est dans une situation difficile, comme le prouvent les silences ou les tâtonnements du chancelier Olaf Scholtz à propos du gazoduc NordStream 2, qui n’est toujours pas opérationnel, et dont le sort divise son gouvernement de coalition. Pour sortir du piège russe, quels sont les fournisseurs sur lesquels les Européens pourraient s’appuyer davantage ? 

Le Qatar mais aussi les Etats-Unis sont de gros producteurs de gaz naturel liquéfié. Faut-il en acheter plus, est-ce la solution, quitte à subir la surenchère du transport maritime ? L’Union Européenne n’a toujours pas de politique commune de l’énergie mais proclame haut et fort les ambitions du Green Deal, et affiche les investissements nécessaires. 

Comment résoudre les multiples incohérences de nos politiques énergétiques tout en réduisant les émissions de dioxyde de carbone, et convaincre les opinions publiques de consommer moins ?

Références

L'équipe

Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Hugo Boursier
Collaboration