France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Parade pour le 70e anniversaire de la Grande Victoire, 8 mai 1945-2015, à Moscou
Parade pour le 70e anniversaire de la Grande Victoire, 8 mai 1945-2015, à Moscou

Le** 9 mai 2015, pour célébrer, à sa mesure, le 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, Vladimir Poutine a vu les choses en grand ** : en cadence, 15 000 hommes, des missiles par centaines, des canons, des chars derniers cris, défilent sur la place rouge, tandis que 140 avions de combats survolent Moscou.

Pour le Président russe, ces célébrations grandioses ont, cette fois, une signification très particulière : plus d’un an après l’annexion de la Crimée , alors que l’on meurt encore à l’Est de l’Ukraine et que la plupart des dirigeants occidentaux boudent les cérémonies, Vladimir Poutine entend montrer sa force et imposer sa vision de l’Histoire.

Publicité

Quels en sont les ressorts ? Pourquoi cette volonté de revanche, sans cesse invoquée, ce vocabulaire de patriotisme et de guerre permanente contre des ennemis tout autour de la Russie ? Comment en quinze ans de pouvoir, le Président russe a construit son discours, mis en place les outils pour vanter l’avènement du nouvel homme russe, en convaincre son peuple et propager son message dans nos démocraties ?

Autour de Christine Ockrent : Françoise Daucé, directrice d'études au Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen à l**’EHESS** et CNRS . Vous avez publié Une paradoxale oppression. Le pouvoir et les associations en Russie. (CNRS Editions, 2013).

Michel Eltchaninoff , Spécialiste de philosophie russe et Rédacteur en chef adjoint de Philosophie Magazine , il vient de publier Dans la tête de Vladimir Poutine (Actes Sud 2015).

et au téléphone Konstantin Von Eggert, politologue, ancien éditorialiste du journal russe **Izvestia daily ** et ancien rédacteur en chef du bureau de Moscou à la BBC .

Courrier International
Courrier International

La chronique de Courrier International par Eric Chol [

Moscou, mai 1945. Maréchal G. Joukov & les attachés militaires étrangers, 2 généraux chinois
Moscou, mai 1945. Maréchal G. Joukov & les attachés militaires étrangers, 2 généraux chinois
- Sovfoto/Uig/Getty Images

](http://www.courrierinternational.com/article/commemoration-9-mai-1945-pekin-et-moscou-se-reapproprient-lhistoire "Commémoration sino russe du 9 mai 1945, courrier international 2015")

Moscou, mai 1945. Maréchal G. Joukov & les attachés militaires étrangers, 2 généraux nationalistes chinois à l'arrière plan - Sovfoto/Uig/Getty Images © Courrier International &Getty Images

**Cette semaine, Eric Chol présente 2 articles : **

Les crispations russes sur la victoire de 1945 ne sont pas nouvelles. Elles sont mêmes récurrentes, comme le montre un article de la presse russe, qui date de 2010 : ainsi, le magazine moscovite* Expert * dénonce le “révisionnisme européen.

La Russie n’est pas la seule a instrumentaliser la victoire de 1945 : la Chine suit le même chemin et ce n’est sans doute pas un hasard si les deux pays célébrent ensemble le 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Comme le note le South China Morning Post, le célèbre quotidien de Hongkong. « il pourrait êre tentant d’interprêter ce rapprochement comme une réaction face à l’animosité de l’Occident ».