Ennio Morricone, une éducation musicale sophistiquée au service de la pop culture

Ennio Morricone, filmé par Guiseppe Tornatore pour son documentaire "Ennio", sorti le 2 juillet 2022 au cinéma.
Ennio Morricone, filmé par Guiseppe Tornatore pour son documentaire "Ennio", sorti le 2 juillet 2022 au cinéma. - Crédits Piano B Produzioni_Le Pacte
Ennio Morricone, filmé par Guiseppe Tornatore pour son documentaire "Ennio", sorti le 2 juillet 2022 au cinéma. - Crédits Piano B Produzioni_Le Pacte
Ennio Morricone, filmé par Guiseppe Tornatore pour son documentaire "Ennio", sorti le 2 juillet 2022 au cinéma. - Crédits Piano B Produzioni_Le Pacte
Publicité

Deux ans après la mort du grand compositeur de musique de film, la tournée mondiale d'hommage à Ennio Morricone, de passage à Paris le mardi 6 décembre prochain, nous offre l'opportunité de revenir sur la longue carrière du grand maestro.

Avec
  • Stéphane Lerouge Restaurateur de bandes originales de films, responsable de la collection discographique Ecoutez le cinéma ! au sein d'Universal Music Jazz France
  • Thierry Jousse Producteur
  • Arnaud Dumatin Musicien, compositeur, co-délégué général du Festival La Rochelle Cinéma

Tewfik Hakem s'entretient avec Arnaud Dumatin, codélégué général du Festival La Rochelle Cinéma (Fema), musicien, compositeur et coleader du groupe Institut, Stéphane Lerouge, restaurateur de bandes originales de films, spécialiste d'Ennio Morricone et responsable de la collection discographique Ecoutez le cinéma ! chez Universal et Thierry Jousse, critique de cinéma, producteur de Ciné Tempo, qui vient de publier Bandes originales, une histoire illustrée de la musique au cinéma aux éditions Epa.

La carrière d'Ennio Morricone ne se résume pas à sa collaboration avec son ami d'enfance Sergio Leone. Pour définir son style, Thierry Jousse pense que "c'est un mélange très particulier de musique expérimentale et de musique populaire. C'est le fruit d'une éducation musicale extrêmement sophistiquée auprès de Goffredo Petrassi, éminent compositeur de musiques du XXe siècle et de ses années à la RAI, la radio-télévision italienne, où il était arrangeur de variétés et compositeur de chansons qui ont forgé une autre ligne dans sa musique. J'ai l'impression que c'est la synthèse explosive de ces deux tendances que Morricone a tentée et évidemment il y a plein d'autres choses qu'on pourrait dire sur son style. "

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Auteur de livrets des deux anthologies Ennio Morricone pour la collection Ecoutez le cinéma ! chez Universal, Stéphane Lerouge a longuement interviewé le maestro. Selon lui, le compositeur "aimait les cinéastes pour ce qu'ils étaient humainement mais il aimait aussi les sujets des cinéastes et en quoi ces sujets permettaient à chaque fois d'explorer différents territoires intérieurs et de faire un travail d'introspection sur lui-même."

Grâce au documentaire Ennio de Giuseppe Tornatore, Arnaud Dumatin a pu découvrir le compositeur de "façon plus intime" : "Ennio Morricone est le compositeur le plus populaire de musiques de film, c'est vraiment celui qui a marqué le plus dans l'imaginaire collectif. (...) En regardant le documentaire, on entre dans le détail de ses collaborations antérieures à celles liées aux musiques de films. On reconnaît tout le travail sur les dissonances, l'intervention de bruits naturels, le lyrisme et la juxtaposition d'émotions contraires au service de la chanson."

Programmation musicale

Ennio Morricone, "Pour une poignée de dollars - Thème principal" issu du film Pour une poignée de dollars réalisé par Sergio Leone (1964)

Ennio Morricone, "Le Clan des Siciliens - Thème principal" issu du film Le Clan des Siciliens réalisé par Henri Verneuil (1969)

Ennio Morricone, "La Bataille d'Alger- Thème principal" issu du film La Bataille d'Alger réalisé par Gillo Pontecorvo (1966)

Ennio Morricone, "Les Moissons du ciel - Thème principal" issu du film Les Moissons du ciel réalisé par Terrence Malick (1978)

Ennio Morricone, "Holocaust", issu du film Holocaust 2000 réalisé par Alberto De Martino (1977)

Ennio Morricone, "Love Affair - Thème principal", issu du film Love Affair réalisé par Glenn Gordon Caron (1994)

Chico Buarque de Hollanda et Ennio Morricone, "Lei no, lei sta ballando", extrait de l'album "Per un pugno di samba" (1970)

L'équipe