Œuvres d'arts, quelles solutions pour les objets "déplacés" ?

Vue de l'exposition "CARNETS KANAK. Voyage en inventaire de Roger Boulay". Du 3 novembre 2020 au 7 février 2021.
Vue de l'exposition "CARNETS KANAK. Voyage en inventaire de Roger Boulay". Du 3 novembre 2020 au 7 février 2021. - © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Thibaut Chapotot
Vue de l'exposition "CARNETS KANAK. Voyage en inventaire de Roger Boulay". Du 3 novembre 2020 au 7 février 2021. - © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Thibaut Chapotot
Vue de l'exposition "CARNETS KANAK. Voyage en inventaire de Roger Boulay". Du 3 novembre 2020 au 7 février 2021. - © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Thibaut Chapotot
Publicité

Cette semaine dans Affinités Culturelles, nous posons la question de la restitution des biens culturels, en s'intéressant notamment au cas du patrimoine kanak dispersé à travers le monde. Comment faut-il en effet regarder et interpréter aujourd'hui les collections de nos musées ?

Avec
  • Roger Boulay Ethnologue, spécialiste des arts océaniens
  • Emmanuel Kasarhérou Président du musée du quai Branly Jacques-Chirac
  • Eric Touchaleaume Antiquaire et marchand d'art

En octobre 2021, pour la première fois dans l’histoire des musées français, des œuvres conservées par l’un d’eux, en l’occurrence le Musée du quai Branly à Paris, étaient rendues à l’État du Bénin. Ces pièces, des statues et trônes, avaient été prises en 1892 dans les palais royaux d’Abomey, lors de la conquête du pays par les troupes de la IIIe République. Un butin de guerre enfin rendu à son pays d’origine. Ce geste politique venait incarner une nouvelle cause : la restitution des biens culturels. Un an après cet événement, à l'heure où la restitution devient une cause mondiale, qu'en est-il des autres objets culturels "déplacés" ?

Vue de l'exposition "CARNETS KANAK. Voyage en inventaire de Roger Boulay". Du 3 novembre 2020 au 7 février 2021.
Vue de l'exposition "CARNETS KANAK. Voyage en inventaire de Roger Boulay". Du 3 novembre 2020 au 7 février 2021.
- © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Thibaut Chapotot

Inventorier tout le patrimoine kanak dispersé dans les musées et les collections publiques du monde entier, c’est ce qu’a fait pendant deux décennies Roger Boulay, collaborateur de l’Agence du Développement de la culture kanak de 1979 à 1998, en étroite collaboration avec Emmanuel Kasarhérou, aujourd’hui président du musée du quai Branly - Jacques-Chirac. Les 3 000 croquis peints à l’aquarelle des objets inventoriés sont aujourd’hui exposés à Paris, au musée du quai Branly bien naturellement. L'exposition " Carnets kanak" se tient jusqu’en mars 2023.

Publicité
Carnets de croquis de Roger Boulay
Carnets de croquis de Roger Boulay
- Crédits : Musée du quai Branly-Jacques Chirac

La deuxième partie de l'émission se passe à Marseille à la Friche de l'Escalette, galerie d’art à ciel ouvert, ouverte au public sur inscription tous les week-ends jusqu’à la mi-novembre. On y retrouve l’antiquaire et marchand d’art Eric Touchaleaume, spécialiste du mouvement moderne dans les domaines de l’architecture et du design. L'interview a été réalisée dans une pièce maîtresse de la Friche de L’Escalette : le bungalow Cameroun de Jean Prouvé, avec des meubles de Charlotte Perriand et Le Corbusier, pièces récupérées parfois du fin fond du monde et restaurées par ses soins.

L'équipe