France Culture
France Culture
Publicité
Autoportrait à dix-huit ans
Autoportrait à dix-huit ans

Autoportrait à dix-huit ans © olivier assayas

Olivier Assayas, réalisateur et scénariste français, est né le 25 janvier 1955 à Paris. Entre 1973 et 1978, il participe en tant qu'assistant au tournage de plusieurs films, dont "The prince and the pauper" de Richard Fleischer (1977), et "Superman" de Richard Donner (1978). Il écrit des scénarios dont "Scopitone" de Laurent Perrin (1978), "Nuit féline" de Gérard Marx (1978). Entre 1979 et 1984, il écrit et réalise ses propres courts métrages : "Copyright" en 1979, "Rectangle" et D"eux chansons de Jacno" en 1980, "Laissé inachevé" à Tokyo en 1982. Il intègre en 1980 le comité de rédaction des Cahiers du Cinéma et participe également à la rubrique de cinéma dans Métal Hurlant. En 1984, Olivier Assayas co-écrit avec André Téchiné le scénario de "Rendez-vous" et en 1985 celui du "Lieu du crime". Fort de ces expériences, il tourne son premier long métrage en 1986 : "Désordre", puis "L'enfant de l'hiver" (1988), "Paris s'éveille" (1991)et " Une nouvelle vie" (1992).En 1993, il participe à la série "Tous les garçons et les filles de leur âge" commandée par Arte. Il réalise "L'eau froide " renommé "La page blanche" lors de sa diffusion à la télévision. Le film est sélectionné au Festival du Film à Cannes. Puis suivent "Irma Vep" (1996)et "Fin août, début septembre" (1998). Le cinéma d'Assayas parle de la perte des illusions, de la fuite du temps. Il le rattache aux réalisateurs qui poursuivent une tradition d'intimisme introspectif propre au cinéma français. Avec "Les destinées sentimentales" tourné en 2000 et présenté à Cannes,l'on assiste à la naissance d'un couple et à sa traversée des époques. Il surprend deux ans plus tard avec le thriller "Demonlover"(2002). Olivier Assayas revientà Cannes en 2004, avec "Clean", film pour lequel la comédienne Maggie Cheung reçoit le prix d'Interprétation féminine. A l'origine d'une Carte Blanche du Festival Art Rock de Saint-Brieux, il réalise "Noise"(2005), film à mi-chemin entre le documentaire et le film musical : le concert filmé. Assayas dit y mettre en scène le dialogue entre la musique et les images. Il participe en 2006 à l'oeuvre collective "Paris je t'aime" où vingt réalisateurs internationaux réinventent Paris, illustrant le thème de l'amour au fil de différents quartiers parisiens. - Cinémathèque Française-

Publicité