Publicité
En savoir plus
Volker Braun
Volker Braun
© Radio France

Par Francesca Isidori; réalisation Isabelle Yhuel. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.

Après le baccalauréat, Volker Braun a travaillé dans les mines et les travaux publics avant d'étudier la philosophie à Leipzig. Il s'intéresse très vite aux contradictions et aux espoirs liés à la RDA. En 1960, il devient membre du SED et parvient à faire publier quelques uns de ses écrits (poèmes, pièces de théâtre, romans).

Publicité

De 1965 à 1967, il travaille comme dramaturge dans le Berliner Ensemble. Après le Printemps de Prague, il se met à traiter encore plus en détails la vie dans le socialisme et les possibilités de réformes, ce qui lui vaut d'être étroitement surveillé par la Stasi. En 1976, il signe la pétition Biermann. En 1982, il quitte l'association des écrivains de RDA. Il reçoit en 1981 le prix Lessing et en 1988, le prix national de la RDA.

Après la chute du mur, il s'intéresse aux raisons de l'échec de la RDA. Dans cette optique, il collabore avec Wolfgang Fritz Haug à la revue "Das Argument".

En 1986, il reçoit le Prix de Littérature de Brême, en 1992 le Prix Schiller, en 1993, il reçoit une bourse et en 1994 il est l'invité de l'Université du pays de Galles. Il reçoit encore par la suite de nombreux prix dont le célèbre Prix Georg-Büchner en 2000. En 2006, il devient le directeur de la section littérature de l'Académie des Arts de Berlin.

Bibliographie (oeuvres traduites en français):

Phrase sans fond (Inventaire - 2008)

Le roman de Hinze et Kunze (Métailié - 2008)

Ce qu'on veut vraiment (Inventaire - 2003)

L'histoire inachevée et sa fin (Inventaire - 2001)

Sans quiétude aucune : anthologie de la poésie allemande contemporaine (Temps des cerises - 2001)

Les quatre outilleurs (Inventaire – 1998)

Phrase sans fond (Actes sud – 1993)

Le Pont en zigzag (Cahiers de Royaumont – 1990)

Libres propos de Hinze et Kunze (Scandéditions -Temps actuels - 1985)

Dernier ouvrage: Le Massacre des illusions , volume bilingue réunissant un choix d’une quarantaine de poèmes sur quatre décennies, établi avec l’auteur et ses traducteurs, Jean-Paul Barbe et Alain Lance, pour les éditions L’O reille du L oup.