Décor peint sur une céramique du Ve siècle avant J.6C. et représentant les personnages de la tragédie d'Eschyle, Les Euménides, Apollon et Oreste. ©Getty - De Agostini
Décor peint sur une céramique du Ve siècle avant J.6C. et représentant les personnages de la tragédie d'Eschyle, Les Euménides, Apollon et Oreste. ©Getty - De Agostini
Décor peint sur une céramique du Ve siècle avant J.6C. et représentant les personnages de la tragédie d'Eschyle, Les Euménides, Apollon et Oreste. ©Getty - De Agostini
Publicité
Résumé

Comment faire entendre raison quand l’épouvante gagne ? Face au déferlement des images faites pour terrifier, la parole conserve-t-elle encore quelque autorité ? Ces questions, d'une brûlante actualité, forment le coeur des "Sept contre Thèbes", tragédie écrite par Eschyle il y a vingt-cinq siècles.

En savoir plus

Quel est le rapport d’une société au pouvoir des images et à l’omniprésence de la violence ? Cette question peut paraître moderne ; elle est certainement de celles qu’un public contemporain peut distinguer dans l’œuvre antique, vingt-cinq siècles après sa création, et c’est d’abord cette possibilité qui a intéressé Olivier Py : selon lui, le mythe des Sept « démontre une conscience absolue des enjeux politiques de l’Occident » et garde toute sa pertinence dans notre actualité. Face au déferlement des images faites pour terrifier, la parole conserve-t-elle encore quelque autorité ? Comment faire entendre raison quand l’épouvante gagne ? Si nous sommes incapables d’interpréter avec justesse la force fascinante des images, nous avons toutes les chances de perdre notre destin. Etéocle nous apprend à vivre devant le déferlement spectaculaire de la violence du monde, en nous montrant que jusque dans la catastrophe, la capacité à comprendre et à formuler ce que nous voyons est une dernière liberté que nous laissent les dieux. Jouable pour tous, partout, ce condensé de tragédie au déroulement simple et linéaire parle de lutte fratricide, des vertiges du pouvoir et de la peur, mais aussi de la capacité qu’ont certains hommes de soutenir la terreur du regard. »

Daniel Loayza

Publicité

Texte français et adaptation Olivier Py, publié chez Actes Sud dans La Trilogie de la guerre

Distribution

  • Philippe Girard
  • Mireille Herbstmeyer
  • Frédéric Le Sacripan

Equipe technique

  • Réalisation Baptiste Guiton
  • Assistante à la Réalisation : Clémence Gross

Cet enregistrement de Les Sept contre Thèbes a été réalisé au Festival d'Avignon

Et à écouter aussi...

  • "Les Perses" enregistré en 2014

Les perses d'Eschyle

49 min

Les suppliantes d'Eschyle

59 min

Références

L'équipe

Alexandre Plank
Réalisation
Sophie-Aude Picon
Réalisation
Mary Simon
Collaboration
Benjamin Abitan
Benjamin Abitan
Benjamin Abitan
Réalisation