Alexandre Soljenitsyne en plein travail ©Getty - Bettmann / Contributeur
Alexandre Soljenitsyne en plein travail ©Getty - Bettmann / Contributeur
Alexandre Soljenitsyne en plein travail ©Getty - Bettmann / Contributeur
Publicité
Résumé

D'où provient la force de l'écriture d'Alexandre Soljenitsyne ? De ses blessures, de ses sujets, ou de son style ?

avec :

Georges Nivat (Universitaire, historien des idées, slavisant. Professeur honoraire à l'université de Genève et traducteur d’Alexandre Soljenitsyne.), Natalia Saraskina (biographe et spécialiste d'Alexandre Soljenitsyne).

En savoir plus

Quand Une journée d'Ivan Denissovitch paraît, c'est le premier texte sur les camps de concentration soviétiques depuis les années 1936, quand Gorki avait fait un éloge du travail du bagnard sur le camp du canal de la mer Blanche.      
Georges Nivat

L'aspect unique de Soljenitsyne vient non seulement du sujet qu'il a choisi de traiter, de sa manière de le faire et surtout, de sa personnalité. 

Publicité

Vous dites 'Avoir raison avec Soljenitsyne', ça me trouble un peu, on ne peut pas avoir raison avec Soljenitsyne, on ne peut pas avoir cette bataille spirituelle qu'il a eue dans sa chair, par ces années de bagne, ces années de relégation qu'il croyait éternelle, son cancer, etc. Je préfère qu'on dise qu'on se bat avec Soljenitsyne, et encore nous ne sommes pas capables nous de nous battre comme Soljenitsyne, qu'il n'y a plus les conditions de ce combat-là. Mais il reste évidemment comme un exemple d'écrivain lutteur.      
Georges Nivat

S'il ne parle pas de lui-même, c'est en large partie de sa vie dont il est question dans ses œuvres, il parle de choses qu'il connaît de première main.

Il y a une très grande part autobiographique dans son oeuvre, particulièrement L'Archipel du Goulag. Beaucoup de poèmes, la Roue Rouge aussi, comportent beaucoup de passages autobiographiques. Mais L'Archipel du Goulag est un pur trésor pour les biographes, parce que là il faut vraiment rechercher des faits qui ne sont pas documentés. Je peux comparer le style du livre avec Dostoïevski par exemple, il a un style qui est ancré dans la vie réelle.
Natalia Saraskina

Il est, pour une vaste partie de ses lecteurs, dans la ligne droite des plus grands auteurs Russes. 

Dostoïevski et Soljenitsyne ont été des grands visionnaires. Le premier dans des romans comme Les Frères Karamazov, dans Crime et châtiment, il a prédit quelle serait l'évolution de la Russie et il en va de même pour Soljenitsyne.      
Natalia Saraskina

Références

L'équipe

Anne Perez
Réalisation