France Culture
France Culture
© Radio France
© Radio France
© Radio France
femme travaillant sur un moteur d'avion en 1942 (colorisé)
Avec Françoise Héritier, c'est toute la mécanique de domination des femmes qui est explicitée. D'où la nécessité d'une émancipation de celle-ci, mais quels en seraient les effets ?
29 min
Remise du prix littéraire de La Closerie Des Lilas
Françoise Héritier a-t-elle créé une école de pensée ? A-t-elle des disciples ?
29 min
Portrait de l'anthropologue et ethnologue française Françoise Héritier.
Le corps comme "butoir de la pensée" ou encore l'inceste du deuxième type sont des concepts qui ont été interprétés, cités et commentés maintes et maintes fois, pas toujours pour le mieux. Retour sur la pensée de Françoise Héritier.
29 min
Photo prise en 1982 de anthropologiste Françoise Héritier, professeure au Collège de France
Françoise Héritier se disait ethnologue, africaniste et anthropologue, c'est-à-dire qu'elle était sur le terrain, mais qu'elle théorisait aussi.
29 min
L'anthropologue française Françoise Héritier
"Je vois la cause des femmes souvent comme une citadelle à la Vauban, l'attaque peut venir d'un seul côté ou de plusieurs !" Françoise Héritier.
29 min

À propos du podcast

© Radio France
© Radio France

du 9 au 13 juillet de 12h à 12h30 sur France Culture

Les origines de la hiérarchie entre les sexes : voilà sans doute ce qui restera comme la grande découverte de Françoise Héritier… Mais qui mérite d’être explicitée, pensée et discutée, à l’aune d’autres disciplines, pour se demander comment, pour reprendre son terme, la « dissoudre ».

Françoise Héritier est morte le 15 novembre 2017, à l’aube de son 84e anniversaire. Ultime pied de nez pour une femme que ses proches disaient avant tout libre et rebelle, et qui n’était jamais là où on l’attendait. 

Elle a quitté ses parents à l’âge de 21 ans pour aller faire des études de géographie. Puis elle s’est passionnée pour l’anthropologie, et s’est retrouvée très tôt en Afrique pour étudier les systèmes d’alliances et de parenté sur les traces de son mentor Claude Lévi-Strauss, auquel elle a plus tard succédé au Collège de France. 

Les apports de sa pensée sont multiples, et s’étendent de la famille à la violence en passant par les fluides corporels, la contraception, et bien sûr les rapports entre le féminin et le masculin. Claude Lévi-Strauss avait posé comme invariant la prohibition de l’inceste. Françoise Héritier a posé celui de « la valence différentielle des sexes », qui selon elle régit les rapports entre les hommes et les femmes partout dans le monde.