Jules Michelet (1798-1874) ©AFP - PHOTOSVINTAGES / PHOTO12
Jules Michelet (1798-1874) ©AFP - PHOTOSVINTAGES / PHOTO12
Jules Michelet (1798-1874) ©AFP - PHOTOSVINTAGES / PHOTO12
Publicité
Résumé

L'intimité de Jules Michelet, elle aussi, a fait l'histoire et marque un point important dans l'historicité de l'intime et du rapport entre les sexes.

avec :

Perrine Simon-Nahum (philosophe, directrice de recherches au CNRS, professeure attachée au département de philosophie de l’Ecole normale supérieure (ENS), directrice de collection aux éditions Odile Jacob).

En savoir plus

L’œuvre de Michelet est apparue close jusqu’au début des années 1960, quand paraissent les premières pages d’un Journal qui rectifie la statue du grand historien de la République.  Comme nous explique notre invitée d’aujourd’hui, Perrine Simon-Nahum qui en a récemment réédité de larges passages dans un Folio Gallimard, Michelet y apparaît "plus osé que Philippe Sollers et plus égotique que Christine Angot". Il y décrit son amour pour une jeune femme de vingt-cinq ans sa cadette, Athénaïs, dont il traque les humeurs et surveille le corps ; Il transforme même la matrice féminine en point nodal de la compréhension du monde.

Ce journal, dont la publication a scandalisé certains des lecteurs traditionnels de Michelet, est devenu une œuvre importante pour l’histoire des rapports entre sexe mais aussi de l’intime.

Publicité
Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Delphine Lemer
Réalisation