Madame de Staël en Corinne (1807), Firmin Massot, huile sur bois - Collection du château de Coppet (Suisse)
Madame de Staël en Corinne (1807), Firmin Massot, huile sur bois - Collection du château de Coppet (Suisse) - Wikimedia Commons
Madame de Staël en Corinne (1807), Firmin Massot, huile sur bois - Collection du château de Coppet (Suisse) - Wikimedia Commons
Madame de Staël en Corinne (1807), Firmin Massot, huile sur bois - Collection du château de Coppet (Suisse) - Wikimedia Commons
Publicité

Pour cette 5e et dernière émission, Michel Winock vous propose de nous parler de "De l'Allemagne" qui a été imprimé en 1810 mais aussitôt saisi, pilonné, interdit, par les agents de Napoléon. Rappelons que depuis 1803 Madame de Staël a été chassée de Paris, à plus de 160 km.

Avec
  • Stéphanie Genand Professeur à l'Université de Bourgogne, spécialiste de la littérature du XVIII° siècle, présidente de la société des études Staëliennes

Quelle raison a poussé Madame de Staël a écrire ce livre ?

On pourrait dire que "De l'Allemagne" est un texte paradoxal dans le corpus staëlien ; c'est certainement son plus grand texte, elle le présente elle-même comme "son testament", je reprends sa formule, et pour autant ce n'est pas un texte qui semble avoir été anticipé. Stéphanie Genand

Publicité

**"**De l'Allemagne" naît d'une circonstance fortuite qui est l'exil. Stéphanie Genand

"De L'Allemagne" de Madame de Staël édition de 1813
"De L'Allemagne" de Madame de Staël édition de 1813
- Wikimedia Commons

L'équipe

Michel Winock, invité de l'émission "Tout arrive !" de France Culture, animée en direct du Salon du livre de Paris (2010)
Michel Winock, invité de l'émission "Tout arrive !" de France Culture, animée en direct du Salon du livre de Paris (2010)
Michel Winock
Production
Daphné Abgrall
Collaboration