Charles Darwin
Charles Darwin ©Getty -  Hulton Archive
Charles Darwin ©Getty - Hulton Archive
Charles Darwin ©Getty - Hulton Archive
Publicité

Darwinisme social, réductionnisme, sociobiologie, eugénisme, sexisme, malthusianisme pauvrophobe (liste non exhaustive)… Darwin a attiré les controverses comme le lampadaire les moustiques. Et avec elles la question que l’on sait : y a-t-il jamais fumée sans feu ?

Avec

11 ans. C’est le temps qui sépare la parution de L’Origine des espèces, en 1859, de celle de La Filiation de l’Homme, en 1871, l’ouvrage dans lequel Darwin intègre l’homme à sa théorie. Onze années durant lesquelles ont prospéré extrapolations, déformations, usages et mésusages de ses écrits. D’emblée, cette entreprise phagocyte a fait du darwinisme un objet politique. S’il s’agit bien sûr de déconstruire les fausses parentés et les inepties, que diable y a-t-il chez Darwin qui a pu aimanter à ce point les idéologies ?

59 min

Invité : Thierry Hoquet, Philosophe et historien des sciences, professeur à l’université Paris Nanterre. Il a traduit la première édition de L’Origine des espèces (Le Seuil, 2013), qui en compte six. Il a étudié la constitution du sens de la théorie darwinienne, d’abord dans Darwin contre Darwin (Le Seuil, 2009) puis dans Revisiting the Origin of Species (Routledge, 2018). 

Publicité
À réécouter : Éloge des naturalistes
58 min