Le philosophe américain John Dewey avec sa femme en 1949, pour ses 90 ans. ©Getty - ullstein bild Dtl.
Le philosophe américain John Dewey avec sa femme en 1949, pour ses 90 ans. ©Getty - ullstein bild Dtl.
Le philosophe américain John Dewey avec sa femme en 1949, pour ses 90 ans. ©Getty - ullstein bild Dtl.
Publicité
Résumé

Le philosophe John Dewey est également connu pour avoir développé une approche pragmatiste de l'art et de l'esthétique. Il insiste notamment sur les phénomènes de réception qui sont au cœur de l'expérience artistique. Sa thèse réside en grande part dans le titre de son livre "Art as experience".

avec :

Olivier Gaudin (Philosophe, maître de conférence à l’école de la nature et du paysage à Blois), Barbara Formis (Maitre de conférences à l'Université de Paris I).

En savoir plus

En 1932, John Dewey donne à Harvard la première conférence William James, en hommage donc à l’un des autres fondateurs du pragmatisme, son collègue le philosophe William James, frère de l’écrivain Henry James. Deux ans plus tard, cette conférence paraît sous la forme d’un ouvrage, Art as expérience – sans aucun doute l’une des contributions majeures à la philosophie de l’art au XXe siècle. Un livre qui aura d’ailleurs assez vite, aux Etats-Unis et dans certains autres pays, une très grande influence sur les mondes de l’art, les critiques, les curateurs mais aussi et avant tout les artistes. En France pourtant, il faut attendre 2005, soit plus de soixante-dix ans pour le voir enfin traduit, et lu. C’est cette facette esthétique de l’œuvre de Dewey que Sylvain Bourmeau explore aujourd’hui en compagnie des philosophes Barbara Formis et Olivier Gaudin.

Références

L'équipe

Sylvain Bourmeau
Production
Annabelle Brouard
Réalisation