Rachel Carson fine observatrice avec sa loupe binoculaire ©Getty -  Alfred Eisenstaedt
Rachel Carson fine observatrice avec sa loupe binoculaire ©Getty - Alfred Eisenstaedt
Rachel Carson fine observatrice avec sa loupe binoculaire ©Getty - Alfred Eisenstaedt
Publicité
Résumé

Il ne suffit pas d'alerter sur le délabrement de l'environnement dont la démonstration est toujours plus évidente. Rachel Carson le savait : il faut aussi envisager les obstacles de nos environnements intérieurs, socio-économiques pour comprendre ce qui contraint la prise de conscience et l'action.

avec :

Catherine Larrère (Philosophe, professeure émérite à l'université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, spécialiste des questions éthiques et politiques liées à la crise environnementale et aux nouvelles technologies).

En savoir plus

Rachel Carson n’était pas seulement une vulgarisatrice scientifique soucieuse de l’exactitude des données qu’elle mettait à disposition du grand public. Une partie de son succès et de l’audience qu’elle a reçue avec Silent Spring tient à ce qu’elle n’a jamais abandonné l’idée de décrire le monde tel qu’il était vécu. Bien avant la naissance de l’éco-psychologie, elle comprend que sonner l’alarme ne suffit pas. Il faut aussi rendre compte de ce qui touche intimement chacune et chacun de nous dans son environnement quotidien. Rachel Carson garde ainsi le contact avec le terrain en continuant à faire voir ce qui se passe.

Références

L'équipe

Emmanuel Laurentin
Emmanuel Laurentin
Assia Khalid
Réalisation