Le Book Club de Louis Guilloux, auteur de "Le Sang noir"

Louis Guilloux
Louis Guilloux - ©Succession Louis Guilloux
Louis Guilloux - ©Succession Louis Guilloux
Louis Guilloux - ©Succession Louis Guilloux
Publicité

Grand écrivain du XXe siècle, Louis Guilloux est passé entre les mailles de l'histoire littéraire. Ingrate postérité à laquelle remédient l'écrivain Eric Vuillard et le journaliste Grégoire Leménager, tous deux emportés par la plume de l'auteur du très moderne "Le Sang noir" (1935).

Avec

Né à l'aube d'un siècle que l'on croyait glorieux, Louis Guilloux (1899-1980) l'a traversé la plume au poing. Du Saint-Brieuc qui l'a vu naître et auquel il restera attaché au Paris littéraire des années post-Grande Guerre, jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale qu'il fait revivre par les mots,  l'écriture Louis Guilloux s'impose dans la première moitié du vingtième-siècle. Dès ses débuts comme écrivain pour la presse, il se passionne pour l'air nouveau dans lequel son époque est plongée. Ses contes et nouvelles embrassent la modernité technique, scientifique autant qu'humaine, demeurant marquée par les premières traduction françaises des écrits de Freud. Découvert du grand public avec la parution de son premier roman La maison du peuple publié chez Grasset en 1927, Louis Guilloux apparait alors comme un écrivain attentif aux souffrances des "petites gens" desquels il ne veut détourner le regard.

En 1935, son roman Le Sang noir (Gallimard) remporte un succès critique et littéraire. Roman à la modernité désarmante, il suit sur une unique journée de 1917, un Arrière d'un front qu'on sait sanglant. Derniers instants d'un professeur de philosophie, Merlin dit Cripure, le roman fait sentir l'entrelacs des temps au delà des heures, au cœur de l'inexplicable de l'expérience humaine. En 1949, son roman Le Jeu de patience (Gallimard) remporte le Prix Renaudot, chronique d'un présent qui échappe aux seuls faits.

Publicité
Grégoire Leménager - Eric Vuillard
Grégoire Leménager - Eric Vuillard
© AFP - NC

S'il écrit et publie jusqu'au bout, son dernier récit, Coco perdu. Essai de voix (Gallimard) paraissant en 1978, Louis Guilloux est progressivement tombé dans l'oubli. Bien injustement, pour l'écrivain Eric Vuillard qui signe une préface de sa nouvelle O.K., Joe ! (Folio Gallimard, octobre 2022), le récit des heures moins glorieuses de la Libération dans le sillage d'août 1944. Prix Goncourt 2017 pour L'Ordre du jour (Actes Sud), Eric Vuillard partagera avec nous son regard sur l'œuvre de Louis Guilloux, en dialogue avec le journaliste Grégoire Leménager, plume de l'Obs qui en dirige le service littéraire. Agrégé de lettres modernes, Grégoire Leménager est l'auteur de "La poétique de Louis Guilloux" ainsi que de nombreux articles ravivant la mémoire de l'écrivain face à son siècle.

PARTENARIAT | Pierre Krause, responsable éditorial de Babelio intervient chaque vendredi pour partager les avis des lecteurs du site.

Babelio
Babelio
- Babelio

Retrouvez-nous sur Twitter via le hashtag #bookclubculture et sur Instagram à l'adresse @bookclubculture_

Extraits sonores :

  • Intervention d'Adrien Grimault-Azarete au sujet de Louis Guilloux et de Le Sang Noir
  • Intervention d'Antoine Faure au sujet de Louis Guilloux
  • Archive de Louis Guilloux (en 1979 pour FR3 Région)
Bienvenue au Club
27 min

L'équipe