Lire en prison - à l’occasion de la remise du Goncourt des détenus

Des détenus suivent un cours au centre pénitentiaire de Perpignan, 27 septembre 2018
Des détenus suivent un cours au centre pénitentiaire de Perpignan, 27 septembre 2018 ©AFP - RAYMOND ROIG / AFP
Des détenus suivent un cours au centre pénitentiaire de Perpignan, 27 septembre 2018 ©AFP - RAYMOND ROIG / AFP
Des détenus suivent un cours au centre pénitentiaire de Perpignan, 27 septembre 2018 ©AFP - RAYMOND ROIG / AFP
Publicité

A l'occasion de la première édition du prix Goncourt des détenus, qui sera attribué le 15 décembre, l'écrivain Arno Bertina et Philippe Claudel, membre de l'académie Goncourt abordent le rôle majeur de la lecture en prison.

Avec

Que représente la lecture pour les détenus ? Qu'incarne la remise d'un prix Goncourt où les détenus deviennent jurés ?

L'écrivain Arno Bertina anime des ateliers d'écriture et de lecture à la Maison d'arrêt Paris-La Santé et Nanterre, que feront l'objet d'une restitution ouverte au public à la Maison de la Poésie le 16 décembre.

Publicité

Philippe Claudel, membre de l'académie Goncourt, a quant à lui enseigné pendant des années en prison. De cette  expérience, il en a tiré un livre Le bruit des trousseaux, publié chez Stock en 2002.

Ensemble, ils reviennent sur le rôle de la lecture dans le milieu carcéral et montrent son pouvoir émancipateur.

L'équipe