Victor Hugo à la tête de l'armée romantique. Le Grand chemin de la postérité, caricature de Benjamin Roubaud (1842)
Victor Hugo à la tête de l'armée romantique. Le Grand chemin de la postérité, caricature de Benjamin Roubaud (1842)
Victor Hugo à la tête de l'armée romantique. Le Grand chemin de la postérité, caricature de Benjamin Roubaud (1842) - Wikimedia Commons
Victor Hugo à la tête de l'armée romantique. Le Grand chemin de la postérité, caricature de Benjamin Roubaud (1842) - Wikimedia Commons
Victor Hugo à la tête de l'armée romantique. Le Grand chemin de la postérité, caricature de Benjamin Roubaud (1842) - Wikimedia Commons
Publicité
Résumé

Une révolution esthétique et théâtrale doit-elle nécessairement accompagner une Révolution politique ?

En savoir plus

Dans la préface qu'il écrit dans sa pièce Cromwell, quelques années plus tôt, Victor Hugo aspire à une révolution de l'art dramatique. Jérôme Clément

Références

L'équipe

Jean Rozat
Collaboration
Annabelle Brouard
Réalisation