1966 : Césaire, "une saison au Congo", "négritude"

Photo prise en 2003 du poète martiniquais Aimé Césaire posant à la mairie de Fort-de-France.
Photo prise en 2003 du poète martiniquais Aimé Césaire posant à la mairie de Fort-de-France. ©AFP - SILVER SIMPHOR / AFP
Photo prise en 2003 du poète martiniquais Aimé Césaire posant à la mairie de Fort-de-France. ©AFP - SILVER SIMPHOR / AFP
Photo prise en 2003 du poète martiniquais Aimé Césaire posant à la mairie de Fort-de-France. ©AFP - SILVER SIMPHOR / AFP
Publicité

De l’anticolonialisme à l’affirmation de la négritude, Aimé Césaire pense et exprime la condition de l’Homme Noir.

Césaire et ses amis créent alors le concept de "négritude" apparu la première fois dans leur journal "L'Etudiant noir". Face au colonialisme français qui nie leur culture ils affirment : "une communauté d'oppression subie, une communauté d'exclusion imposée, une communauté de discrimination profonde." Jérôme Clément

L'équipe