Loi de Lynch, par Curt Riess : "Vous venez d'avoir la preuve de l'incroyable sauvagerie des soi-disant civilisés"

Lynchage de deux hommes noirs , Indiana (Etats-Unis), 1930
Lynchage de deux hommes noirs , Indiana (Etats-Unis), 1930 ©AFP - New York, Schomburg Center, Photo 12
Lynchage de deux hommes noirs , Indiana (Etats-Unis), 1930 ©AFP - New York, Schomburg Center, Photo 12
Lynchage de deux hommes noirs , Indiana (Etats-Unis), 1930 ©AFP - New York, Schomburg Center, Photo 12
Publicité

1937, Curt Riess, journaliste à Paris-Soir, part aux Etats-Unis. Le 14 octobre, il publie son reportage : pendaisons publiques, flagellations, meurtres... la violence raciste qui vise quotidiennement les Noirs américains apparaît au grand jour.

Le reporter de Paris-Soir n'imaginait sans doute pas découvrir de telles atrocités lorsqu'il est parti en Alabama pour réaliser une série de reportage. Fusillades, pendaisons, supplices... un véritable palmarès de "sang", de "terreur" écrit-il, qui touche la communauté Noire américaine. Il est absourdi et choqué quand il découvre les raisons qui déclenchent cette folie meurtrière : "insulte à une femme" ou "demande d'emploi dans un restaurant" ou bien encore "insultes à une femme".

"En 55 ans, 4 674 nègres ont été brûlés ! Sur ce nombre, plus de 500 étaient sûrement innocents ; plus de 3 000, même coupables, n'auraient pas été condamnés à mort ! Tampa, Hillsborough County : Robert Johnson, nègre, condamné pour vol de volaille, fusillé par auteurs inconnus                  
Hazard, Perry County : Rex Scott, nègre, accusé d'avoir frappé un blanc, arraché à la police, pendu et fusillé. [...]" Curt Riess, Paris-soir, 14 octobre 1937.

Publicité

Le racisme est endémique. Il ronge ce sud blanc où la violence populaire balaie le système judiciaire. Exercer la justice au nom du peuple mieux que les juges ne sauraient le faire : tel est le projet avoué du lynchage. Il devient au XIXe siècle dans le sud des États-Unis une quasi-institution.

Lecture par Daniel Kenigsberg

Réalisation : Marie-Laure Ciboulet

En partenariat avec Retronews, site de presse de la BNF

L'équipe