France Culture
France Culture
Publicité
Josée Tripodi
Josée Tripodi

Josée Tripodi ©

"Jean qui rit, Jean qui pleure, coupée en deux, chaque moitié de moi est un tout qui ne peut se passer de l’autre.

Publicité

Je suis née au forceps, quinze jours avant l’arrivée officielle du printemps 1943.

Entrée à l’arraché dans le monde, blessée dans mon corps, je ne pouvais me laisser apprivoiser.

Entre le monde et moi, il y aurait, pour longtemps, ma réticence et sa résistance.

On me croyait enfant calme, mais je n’étais pas là, pas avec eux.

Je respirais ailleurs, dans un univers de consolation protégé par la nuit, le vent et l’herbe folle.

Le temps venu de la lecture et de l’écriture y ouvrira de nouvelles fenêtres.

Enfin, j’accède à l’infini en m’inscrivant à la bibliothèque municipale.

Les riches heures à la librairie me ramenèrent évidemment vers l’écriture poétique. Une production dans la fébrilité des insomnies qui surviennent à cette époque, et désormais jalonneront mes nuits.

Je restai en contact permanent avec les beaux textes, puisque 14 ans durant j’eus mission d’enseigner le Français et je ne me privais pas d’engager mes élèves dans des aventures créatives .

La retraite et la course à pied vont me redonner la poésie à pleine voix."

Josée Tripodi 2010 Le Temps court plus vite que moi éd. Castor Astral, Prix Max-Pol Fouchet

Programmation musicale

Extraits de l'album :"Precious moments" de et par Aki Onda paru chez Softmusic en 2001

L'équipe

Sophie Nauleau
Production
Patrick Molinier
Réalisation
Anne de Biran
Anne de Biran
Anne de Biran
Collaboration