Qasr-al-Farid - JM Dentzer
Qasr-al-Farid - JM Dentzer
Qasr-al-Farid - JM Dentzer
Publicité
Résumé

Que connait-on des Nabatéens si ce n’est leurs tombeaux aux immenses façades taillées dans la roche ?

avec :

Laïla Nehmé (Archéologue et épigraphiste spécialiste des Nabatéens, directrice de recherches au CNRS (Orient & Méditerranée) et co-directrice de la Mission archéologique de Madâʾin Sâlih depuis 2002.).

En savoir plus

Dès le IIIe siècle avant notre ère, cette tribu caravanière érige, aux confins du désert, un vaste royaume dominant le nord-ouest de l’Arabie. Bien moins connue que Pétra, leur capitale en Jordanie, l’antique cité de Hégra, ou Madâ’in Sâlih, sort depuis peu de l’ombre. 

En fait, ce qui est important quand on s'installe quelque part, c'est d'avoir des conditions minimales de sécurité et d'approvisionnement en eau. Elles étaient différentes, à Pétra et à Hégra, qui sont distantes de 500 km, mais à Pétra, ils avaient les deux facilement : c'est un site qui est dans une cuvette, dans un amphithéâtre naturel, et qui est naturellement protégé. [...] Ils avaient aussi de l'eau puisque la pluie qui ruisselle le long des rochers, descend dans ce bassin et elle peut être collectée dans des citernes qui donnaient de l'eau tout au long de l'année.

Publicité
Fouilles de Madâ’in Sâlih
Fouilles de Madâ’in Sâlih
- © Laïla Nehmé

Redécouverte il y a 140 ans, par Charles Doughty, alors associé à une caravane de pèlerins en route vers la Mecque, la cité est désormais l’objet d’un vaste programme franco-saoudien de recherche qui permet de l’appréhender dans son ensemble.  

Les Nabatéens qui avaient les moyens de se faire tailler des tombeaux dans les rochers, comme ceux que l'on peut voir à Hégra et à Pétra, étaient les plus riches. Et quand on est riche, qu'est-ce que l'on veut ? C'est se montrer ! Donc, c'est faire construire ou tailler des monuments qui peuvent être vus de partout. [...] Il y a 600 tombeaux à Pétra ! Les emplacements étaient d'autant plus chers que les tombeaux étaient visibles de la ville. Ce côté ostentatoire est extrêmement important pour les Nabatéens.

Khraymat necropolis
Khraymat necropolis
- Y Gayet

Nous en parlons avec Laïla Nehmé, philologue, spécialiste de l'épigraphie du Proche-Orient au Laboratoire d'études sémitiques anciennes du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique).

Heureusement, depuis le développement des fouilles archéologiques, à Pétra, à la fin des années 1920 et depuis une quinzaine d'années maintenant à Hégra, on s'intéresse à ce qui n'est pas ostentatoire. Justement, nous, les archéologues nous intéressons à tout, et pas seulement aux tombeaux, mais justement à la ville, c'est-à-dire là où les habitants qui se faisaient inhumer dans les tombeaux habitaient. 

29 min

Pour aller plus loin

Page wikipédia de Laïla Nehmé.

A lire, un entretien avec Laïla Nehmé (par Brigitte Nérou sur le site de l'Institut du Monde Arabe / 2 septembre 2019).

Quelques définitions par Laïla Nehmé (site Universalis.fr).

A regarder, Laïla Nehmé parle du site d'Al-Ula (TV5 Monde sur You tube).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Cette émission a déjà été diffusée le 25 février 2017.

Références

L'équipe

Vincent Charpentier
Vincent Charpentier
Jeanne Delecroix
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Vanessa Nadjar
Réalisation