Vue générale aérienne du plateau de Gergovie (accès sud-ouest du plateau avec le rempart laténien et la porte romaine de l'oppidum de Gergovie).
Vue générale aérienne du plateau de Gergovie (accès sud-ouest du plateau avec le rempart laténien et la porte romaine de l'oppidum de Gergovie). - © Y. Deberge - Inrap/ARAFA
Vue générale aérienne du plateau de Gergovie (accès sud-ouest du plateau avec le rempart laténien et la porte romaine de l'oppidum de Gergovie). - © Y. Deberge - Inrap/ARAFA
Vue générale aérienne du plateau de Gergovie (accès sud-ouest du plateau avec le rempart laténien et la porte romaine de l'oppidum de Gergovie). - © Y. Deberge - Inrap/ARAFA
Publicité

C'est devant l’oppidum de Gergovie, lieu de naissance de Vercingétorix, au cœur du territoire arverne que l’implacable machine de guerre romaine s’enraye…

Avec
  • Vincent Guichard Protohistorien, directeur général du centre archéologique Européen du Mont Beuvray
  • Yann Deberge Protohistorien, archéologue à l’Inrap

Une équipe d’archéologues exhume aujourd’hui une partie du grand camp de César créé lors de ce fameux siège de l’an 52 avant notre ère.

La guerre des Gaules, Gergovie, et retour sur le récit césarien

En 58 avant notre ère, César entre en Gaule, les campagnes militaires des années 57-53 portent alors sur la Gaule du nord et de l’ouest. En 53, le centre de la Gaule supporte de moins en moins la présence romaine. Le soulèvement général débute alors en 52, en territoire Carnute et les Arvernes prennent la tête de cette insurrection. Après le massacre d’Avaricum (Bourges), la guerre est portée à Gergovie, au cœur même des terres de Vercingétorix.

Publicité
Vue partielle du chantier de fouilles
Vue partielle du chantier de fouilles
- © Denis Gliksman / Inrap

Les camps romains

Nous savons que César et ses six légions (36 000 hommes) implantent deux camps face à la forteresse gauloise, le plus grand, dans la plaine, un autre en position avancée sur la colline située au pied de l’oppidum (La Guerre des Gaules VII, 36-52). Selon César, le grand camp est très étendu. C’est celui-ci que fouillent aujourd’hui les archéologues et où ils ont dégagé le fossé principal de ce dispositif militaire. A l’intérieur, de petites installations culinaires permettaient à une « chambrée » de légionnaires de préparer son alimentation. Le mobilier exhumé reste modeste et reflète la brièveté de l’occupation romaine : piquets de tente (sardines), et clous de chaussure romaine en fer. La brièveté du siège n’a occasionné que très peu de perte d’objets.

Clous de sandales de légionnaires retrouvés sur le site de Gergovie.
Clous de sandales de légionnaires retrouvés sur le site de Gergovie.
- © Denis Gliksman, Inrap

Le choc des Titans

Au milieu de la nuit, César opère une première attaque de diversion à laquelle réagissent les Gaulois. L’assaut principal est alors lancé contre les remparts gaulois. La contre-attaque gauloise est puissante mais la charge de 10 000 cavaliers éduens proromains crée la confusion chez les légionnaires et César est contraint au replis.  La qualité des ouvrages défensifs gaulois, la position très favorable de l’oppidum comme la pugnacité de ces défenseurs ont permis de contrer l’assaut de César, qui nous dit perdre 700 hommes et 46 centurions.

Le siège n’a duré que deux, voire trois semaines tout au plus, mais ce bref évènement est encore aujourd’hui inscrit dans le sol que fouillent les archéologues.   

Dégagement d'un fossé
Dégagement d'un fossé
- © Denis Gliksman / Inrap

Après cette grande victoire de la Gaule libre et indépendante, Vercingétorix est élu chef suprême des peuples gaulois, avant de connaître quelques mois plus tard un sort tragique sous les remparts d’Alésia…

Nous retraçons toute cette histoire avec Yann Deberge, protohistorien, archéologue à l’Inrap et Vincent Guichard, directeur général du centre archéologique Européen du Mont Beuvray.

Fouille des fossés du grand camp
Fouille des fossés du grand camp
- © Denis Gliksman / Inrap

Pour en savoir plus

Bibliographie de Yann Deberge (site Aoroc - laboratoire CNRS).

Article Les fortifications de l'oppidum de Gergovie (Site de l'Inrap).

Page biographique de Vincent Guichard (site e. patrimoine.org).

Page du m usée de Bibracte à St-Léger-sous-Beuvray (Saône-et-Loire), au pied du mont Beuvray, dans le Morvan.

Page du musée archéologique de la bataille de Gergovie, situé sur le plateau de Gergovie
à La Roche-Blanche (environ 15 km de Clermont-Ferrand).

Page wikipédia du siège de Gergovie (en 52 avant notre ère).

Site de l 'association du site de Gergovie.

Exposition : D’Alésia à Rome, l’aventure archéologique de Napoléon III au Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye, du 19 septembre 2020 au 3 janvier 2021.

L'équipe

Vincent Charpentier
Vincent Charpentier
Sandrine Chapron
Collaboration
Vanessa Nadjar
Réalisation