Homo naledi découvert en 2015
Homo naledi découvert en 2015 - Lee Roger Berger Research Team
Homo naledi découvert en 2015 - Lee Roger Berger Research Team
Homo naledi découvert en 2015 - Lee Roger Berger Research Team
Publicité

"Ô race ! ô désespoir !" En quelques années, la course aux fossiles n’a cessé de s’accélérer. Toute découverte majeure se doit d’être replacée dans le long phylum de l’humanité, à l’aide d’un scénario, récit éclairant ou trompeur,

Avec
  • Bruno Maureille paléontologue, directeur de recherches du CNRS au sein de l'UMR 5199 PACEA
  • Sylvestre Huet Journaliste scientifique indépendant. Il tient le blog Sciences² sur le site du Monde depuis 2016.

Les enjeux de l’anthropologie biologique seraient-ils tout à la fois considérables et dérisoires ?

Quoiqu’il en soit, en quelques années, la course aux fossiles n’a cessé de s’accélérer. Le dernier en date, Homo Nalédi, récemment exhumé de la grotte de Rising Star, en Afrique du Sud… Toute découverte majeure se doit d’être replacée dans le long phylum de l’humanité, à l’aide d’un scénario, récit éclairant ou trompeur, où l’hypothèse devient souvent une certitude « finaliste ». « Lucy in the sky » ou Lucy désormais tombée d’un arbre ? Bienvenue dans le « storytelling » préhistorique…

Publicité

Quels sont toutefois les grands enjeux de la discipline ? Parler d’évolution humaine dans une approche scientifique et naturaliste n’est-ce pas se confronter à d’autres visions, religieuses voire créationnistes ?

L'équipe