Poterie en forme de flamme - Trésor national Jômon moyen (-3000 – -2000) - Site de Sasayama, Tôkamachi, département de Niigata - Terre cuite - © Tokamachi City, Niigata
Poterie en forme de flamme - Trésor national Jômon moyen (-3000 – -2000) - Site de Sasayama, Tôkamachi, département de Niigata - Terre cuite - © Tokamachi City, Niigata
Poterie en forme de flamme - Trésor national Jômon moyen (-3000 – -2000) - Site de Sasayama, Tôkamachi, département de Niigata - Terre cuite - © Tokamachi City, Niigata
Publicité
Résumé

Société préhistorique japonaise perdurant quelques dix millénaires, la culture Jōmon constitue un cas très particulier pour les archéologues, puisqu’elle semble avoir « tracé son propre chemin, au rebours de toute autre civilisation, notamment occidentale » (le croissant fertile).

avec :

Laurent Nespoulous (Docteur en archéologie, maître de Conférences à l’Institut NAtional des Langues et Civilisations Orientales).

En savoir plus

Cette société versée dans la prédation développe fort tôt une étonnante production céramique. Parallèlement, ces chasseurs-collecteurs se sédentarisent mais ne feront jamais le choix de devenir une société de production au travers de l’agriculture : nous voici donc devant une entité « néolithique non-agraire »…

Figurine à « lunettes de neige » - bien culturel important Jômon final (-1000 – -400) Kizukuri Kamegaoka, Tsugaru, département d’Aomori - Terre cuite
Figurine à « lunettes de neige » - bien culturel important Jômon final (-1000 – -400) Kizukuri Kamegaoka, Tsugaru, département d’Aomori - Terre cuite
- © Musée national de Tokyo
Figurine de sanglier - bien culturel important Jômon récent (-2000 – -1000) - Site de Tokoshinai n° 2, Hirosaki, département d’Aomori - Terre cuite
Figurine de sanglier - bien culturel important Jômon récent (-2000 – -1000) - Site de Tokoshinai n° 2, Hirosaki, département d’Aomori - Terre cuite
- © Hirosaki City Museum, Aomori

Inventeur du laque vers 7000 avant notre ère, le Jōmon crée, au travers de la céramique, une des formes les plus audacieuses jamais confectionnées par des sociétés traditionnelles de par le monde.  Ainsi, les 18.000 dogus, actuellement mises au jour, sont d’étranges figurines, dont la plus célèbre provient du site de Tanabatake, près de Nagano. Un art ancien, qui toutefois n’est probablement pas à l’origine de l’art japonais… 

Publicité
Figurine dite « Vénus Jômon » - Trésor national Jômon moyen (-3000 – -2000) - Site de Tanabatake, Chino, département de Nagano - Terre cuite
Figurine dite « Vénus Jômon » - Trésor national Jômon moyen (-3000 – -2000) - Site de Tanabatake, Chino, département de Nagano - Terre cuite
- © Chino City, Nagano

>>> Site de la maison de la culture du Japon

Références

L'équipe

Vincent Charpentier
Vincent Charpentier
Sandrine Chapron
Collaboration
Vanessa Nadjar
Réalisation