Antique cité de Sumhuram sur les rives arabes de l’Océan Indien, exportatrice d’encens. Du mobilier romain y est présent.
Antique cité de Sumhuram sur les rives arabes de l’Océan Indien, exportatrice d’encens. Du mobilier romain y est présent.
Antique cité de Sumhuram sur les rives arabes de l’Océan Indien, exportatrice d’encens. Du mobilier romain y est présent. - © MP. Maiorano
Antique cité de Sumhuram sur les rives arabes de l’Océan Indien, exportatrice d’encens. Du mobilier romain y est présent. - © MP. Maiorano
Antique cité de Sumhuram sur les rives arabes de l’Océan Indien, exportatrice d’encens. Du mobilier romain y est présent. - © MP. Maiorano
Publicité
Résumé

Ce que les Grecs savent de l’Inde, ce que les Chinois savent de Rome...

avec :

Maurice Sartre (Professeur émérite d’Histoire ancienne à l'Université de Tours, rédacteur en chef de la revue internationale Syria.).

En savoir plus

On le sait, le 21 mai 1498, Vasco de Gama et son armada débarquaient sur une plage à quelques kilomètres de la cité-État de Calicut, dans le Kerala, ouvrant ainsi, aux Portugais, la route océane des Indes. Cette arrivée constitue sans nul doute un moment majeur de l’Histoire du monde, l’extraordinaire choc, sans précédent, entre Orient et Occident. 

La plupart des gens, dès l'époque de Platon et d'Aristote, sont absolument persuadés que la terre est une sphère.

Publicité

L’histoire que conte aujourd’hui le magazine d’archéologie de France Culture s’avère tout autre, puisqu’il montrera, avec Maurice Sartre, que bien des hommes, bien des navires ont vogués vers ces rives avant l’arrivée des portulans. Et si quelque navire avait fait le tour de l’Afrique, dès le VIIe siècle avant notre ère ?   

Arrivée de marchands phéniciens sur leurs bateaux caractéristiques (gravure de 1880).
Arrivée de marchands phéniciens sur leurs bateaux caractéristiques (gravure de 1880).
© Getty - © ZU_09 / Collection Digital Vision Vectors

(L'Océan pour les Romains) Les marées, pour des méditerranéens, c'est une chose qui est quand même difficile à comprendre et que l'on fantasme beaucoup. On dit que "la mer respire" ou [qu']"il y a des monstres qui soulève les eaux". Ou l'on raconte encore que les eaux deviennent remplies d'algues et que c'est impossible de naviguer.

L’Histoire des routes antiques, nous la percevons grâce aux sources antiques ; que ferions-nous sans Pline et Strabon, mais aussi bien d’autres, Arrien voire Cosmas Indicopleustès, « le voyageur des Indes » ? Ces routes, nous les suivons aussi grâce à l’archéologie, celles des rivages de la mer Erythrée, comme des plaines d’Afghanistan. Il nous est alors possible de mieux percevoir ce que les Grecs savent de l’Inde, ce que les Chinois connaissent de Rome. 

Lorsque Cléopâtre se pose la question avec Antoine, après sa défaite à Actium, d'aller prendre Octave à revers, en Espagne et en Gaule, ça prouve qu'elle savait qu'on pouvait faire le tour de l'Afrique, puis, quand elle y renonce, c'est probablement qu'elle sait aussi que c'est très long et dangereux.

Avec Maurice Sartre, professeur émérite à l’Université de Tours, historien spécialiste de l’histoire du monde grec et du monde romain oriental. 

Pour aller plus loin

Page wikipédia de Maurice Sartre et sa page biographique (avec un entretien) sur le site de l'Université de Tours.

Article "Entretien : Maurice Sartre et le métier d’historien" sur le site OpenEdition Journals.

Article sur l'ouvrage de Maurice Sartre "Le Bateau de Palmyre" sur le site La Cliothèque.

C'est vrai que l'on ne trouve pas beaucoup d'épaves dans l'océan car c'est très vaste et très profond, mais il y quand même quelques indices archéologiques. Peu de gens savent que, par exemple, on a repêché à environ 250 km au large à l'ouest de l'Irlande, une dolia, c'est à dire une grande jarre qui provient nécessairement d'un navire de commerce romain. [...] Donc, cela veut dire qu'il y a des navires qui se sont, soit perdus à cause du brouillard ou des courants, soit, qui ont tenté l'aventure vers le Nord. 

Vidéo "L'extraordinaire histoire de l'épave romaine Port-Vendres 1", la 3e épave au monde de bateau ancien retirée des eaux à travers des images 3D et photos d’archives.

Ce film, produit par le Parc naturel marin du golfe du Lion, retrace l’histoire et le sauvetage du Port-Vendres 1, l’épave d’un navire de commerce romain découverte à la fin des années vingt dans le port roussillonnais.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Page wikipédia de la cité antique d'Aï Khanoum.

Dès que nous sommes arrivés (sur le site d'Aï Khanoum), nous nous sommes précipités là où vont en général les archéologues, c'est à dire près des remparts qui sont l'équivalent de nos rebuts, de l'endroit où nous jetons les détritus, et en fouillant, au bout d'une demi-heure, [...] nous savions que nous étions sur l'emplacement d'une ville grecque (découverte de céramique de type grec) et qu'il y avait quelque part un monument de grande taille dont les colonnes étaient grecques également. Paul Bernard (extrait de l'archive à écouter ci-dessous).

Il y a 50 ans la découverte d’AÏ Khanoum, cité grecque d’Afghanistan - émission "Le Salon noir" du 3 mars 2015.

À réécouter : Il y a 50 ans la découverte d’AÏ Khanoum, cité grecque d’Afghanistan

Pour les Grecs, il y a trois continents, l'Europe, l'Asie et la Libye, cette dernière désignant toute l'Afrique. Ce qui est intéressant, c'est qu'au fur et à mesure des explorations et des voyages, on s'aperçoit que leur point de vue change beaucoup sur la taille des continents. Ératosthène, au troisième siècle avant notre ère, est persuadé que l'Europe, à elle toute seule, est aussi grande que l'Asie et l'Afrique ! [...] D'autre part, ce qui fait la limite des continents, ce sont des grands fleuves et pas les mers ou les détroits.

À réécouter : Frantz Grenet : Recentrer l'Asie centrale

À réécouter : Afrique-Asie-Europe : sur les routes, la rencontre

Références

L'équipe

Jeanne Delecroix
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Vanessa Nadjar
Réalisation