La place des enfants dans les premières sociétés agropastorales d'Europe

Sépulture d'enfant du Tell d'Hârşova (Roumanie). Le jeune sujet souffrait d'une malformation crânienne et de la colonne vertébrale
Sépulture d'enfant du Tell d'Hârşova (Roumanie). Le jeune sujet souffrait d'une malformation crânienne et de la colonne vertébrale - © D. Popovici, Musée national d’Histoire de Roumanie, Bucarest.
Sépulture d'enfant du Tell d'Hârşova (Roumanie). Le jeune sujet souffrait d'une malformation crânienne et de la colonne vertébrale - © D. Popovici, Musée national d’Histoire de Roumanie, Bucarest.
Sépulture d'enfant du Tell d'Hârşova (Roumanie). Le jeune sujet souffrait d'une malformation crânienne et de la colonne vertébrale - © D. Popovici, Musée national d’Histoire de Roumanie, Bucarest.
Publicité

Le début des premières sociétés de production, désormais versées dans l’agro-pastoralisme, entraîna un nouveau mode de vie révolutionnaire, l’emprise de l’homme sur la nature, l’apparition de nouvelles maladies, mais aussi un gigantesque baby-boom...

Avec
  • Alain Beyneix Docteur en préhistoire et chargé de cours à l’université Michel de Montaigne de Bordeaux

Aujourd’hui, les archéologues tentent de retrouver les traces de cette exceptionnelle courbe démographique aux travers de sépultures, les paléo-démographes au travers de modèles… 

Les archéologues s’intéressent aux morts dans la mesure où ceux-ci les renseignent sur les vivants, leur société. C’est notamment le cas de la récente découverte d’enfants sacrifiés sur le site de Huanchaquito, au Pérou, non loin de l’ancienne capitale des Chimú : Chanchàn. Il en est de même en Europe où la découverte d’enfants néolithiques apporte d’importantes informations sur la prise en charge et l’altruisme ou l’eugénisme… Ainsi le traitement funéraire des enfants durant la période Néolithique pourrait marquer l’émergence des premières sociétés lignagères ? Dans leurs fouilles, les archéologues retrouvent, aussi, d’émouvants comportements funéraires et symboliques…

Publicité
Site de Leimen à Rosheim (Bas-Rhin). Corps d'une femme et d'un enfant. Traces de fractures crâniennes sur le jeune individu (sûrement occis en même temps que l'adulte qu'il a suivi dans la tombe).
Site de Leimen à Rosheim (Bas-Rhin). Corps d'une femme et d'un enfant. Traces de fractures crâniennes sur le jeune individu (sûrement occis en même temps que l'adulte qu'il a suivi dans la tombe).
- © Ph. Lefranc / Inrap Grand-Est Sud

Les archéologues s’intéressent aux morts dans la mesure où ceux-ci les renseignent sur les vivants, leur société. C’est notamment le cas de la récente découverte d’enfants sacrifiés sur le site de Huanchaquito, au Pérou, non loin de l’ancienne capitale des Chimú : Chanchàn. Il en est de même en Europe où la découverte d’enfants néolithiques apporte d’importantes informations sur la prise en charge et l’altruisme ou l’eugénisme… Ainsi le traitement funéraire des enfants durant la période Néolithique pourrait marquer l’émergence des premières sociétés lignagères ? Dans leurs fouilles, les archéologues retrouvent, aussi, d’émouvants comportements funéraires et symboliques…

Sépulture double d'enfants du Chasséen final du Quartier-Sud de Bercy à Paris.
Sépulture double d'enfants du Chasséen final du Quartier-Sud de Bercy à Paris.
- © C. Valero / Inrap Centre-Ile-de-France

>>> Page d'Alain Beyneix

L'équipe