Quartier romain situé à proximité de la maison Carrée de Nîmes (Gard), daté du Ier s. avant notre ère. L'urbanisation de la partie sud-ouest de la ville romaine intervient à partir du règne d'Auguste
Quartier romain situé à proximité de la maison Carrée de Nîmes (Gard), daté du Ier s. avant notre ère. L'urbanisation de la partie sud-ouest de la ville romaine intervient à partir du règne d'Auguste
Quartier romain situé à proximité de la maison Carrée de Nîmes (Gard), daté du Ier s. avant notre ère. L'urbanisation de la partie sud-ouest de la ville romaine intervient à partir du règne d'Auguste - © Marc Célié / Inrap
Quartier romain situé à proximité de la maison Carrée de Nîmes (Gard), daté du Ier s. avant notre ère. L'urbanisation de la partie sud-ouest de la ville romaine intervient à partir du règne d'Auguste - © Marc Célié / Inrap
Quartier romain situé à proximité de la maison Carrée de Nîmes (Gard), daté du Ier s. avant notre ère. L'urbanisation de la partie sud-ouest de la ville romaine intervient à partir du règne d'Auguste - © Marc Célié / Inrap
Publicité
Résumé

Le doctorat est un moment capital dans la vie d’un chercheur, les archéologues n’y échappent pas...

avec :

Béline Pasquini (Docteure en archéologie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR ARSCAN : Archéologie et sciences de l'antiquité.).

En savoir plus

Très nouvelle dans son approche, puisqu’elle est dans « la longue durée », la thèse de Béline Pasquini, docteure en archéologie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, est le fruit de cinq longues années de recherche, afin de percevoir l’évolution des conditions de vie des Hommes, entre la fin de l’Âge du Fer et les premiers siècles du Moyen Âge.

L'idée, c'est de voir l'évolution des conditions de vie, d'une part, au travers de la croissance économique et, d'autre part, du bien-être des populations. D'où le concept de développement qui est au coeur de ma thèse pour essayer de voir à quel moment les gens vivaient le mieux.

Publicité

Le Moyen-Âge a été complètement redécouvert à partir des années 90 et l'essor de l'archéologie préventive (l'archéologique qui intervient avant que l'on procède à la construction d'un bâtiment ou d'une autoroute, par exemple). On s'est rendu compte que l'on ne trouvait pas de site avant parce que ces gens-là ne construisaient pas en pierre, mais en bois. On retrouvait beaucoup de sites romains parce qu'ils étaient plus faciles à détecter [...] On passait sur les couches (de terrains) rapidement et en fait, on s'est rendu compte que la Gaule n'était pas complètement désertée au cinquième, sixième et septième siècles. Il y avait bien des gens, et ça a été une révolution assez incroyable apportée par l'archéologie.

Frigidarium (pièce froide) de l'ensemble balnéaire de la villa gallo-romaine de Damblain (Vosges), IIe-IIIe s. de notre ère.
Frigidarium (pièce froide) de l'ensemble balnéaire de la villa gallo-romaine de Damblain (Vosges), IIe-IIIe s. de notre ère.
- © René Elter / Inrap

Le magazine d’archéologie de France Culture a choisi de l’évoquer, car tout y est : les 364 pages et les remerciements aux membres du jury, la gratitude envers les proches qui l’ont soutenue moralement… Cinq années qui l’ont vue séjourner dans les universités de Brown dans l’état de Rhodes Island, Columbia à New York, et Stanford, en Californie. 

Deux coupes réalisées dans un fond de cabane médiéval, vraisemblablement une aire de stabulation, Décines (Rhône). Les traces de phosphate (excréments d'animaux) attestent la pratique de l'élevage.
Deux coupes réalisées dans un fond de cabane médiéval, vraisemblablement une aire de stabulation, Décines (Rhône). Les traces de phosphate (excréments d'animaux) attestent la pratique de l'élevage.
- © Jean-Pierre Gentil-Perret / Inrap

Figurent aussi les 196 notes de bas de pages, annexe et bibliographie, tables et figures sans oublier les conclusions et perspectives, tout cela dans un unique but (c’est d’ailleurs sur la couverture !) : obtenir le grade de Docteur de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne… Parcours d’une jeune chercheuse désormais docteure.

Un des grands bienfaits de Rome, je pense, sont les égouts dans les villes, chose merveilleuse, incroyable, qui vous permet de ne pas vivre dans vos propres excréments. Et d'ailleurs, c'est quelque chose qui disparaît, en fait, dans l'Antiquité tardive. [...] J'aurais bien aimé être un homme libre du IIe siècle, vivant dans un milieu urbain, avec des égouts et en ville !

Fustel de Coulanges l’a écrit en 1875, « Sous la domination romaine, par la paix et la sécurité établie, les Gaulois connurent la richesse et le luxe », l’idée toujours plébiscitée par la communauté scientifique, s’avère bien totalement fausse !

Chariot à quatre roues datant de l'époque romaine - fin du 1er siècle de notre ère.
Chariot à quatre roues datant de l'époque romaine - fin du 1er siècle de notre ère.
- © Musée archéologique de la ville de Strasbourg

L'éducation est un critère qui est compliqué à aborder parce qu'en fait, savoir lire et écrire, ça dépend de la société dans laquelle vous vivez. Dans la société actuelle, si vous ne savez ni lire, ni écrire, vous allez avoir beaucoup de mal à vous en sortir. Si on prend Charlemagne, par exemple, il était connu qu'il savait lire, mais qu'il ne savait pas écrire parce qu'il y avait des gens dont c'était le métier et qui le faisaient pour vous. En fait, tout ça est assez relatif à la culture dans laquelle vous vivez.

La taille des poules baisse à partir du quatrième siècle après Jésus-Christ et elle atteint vraiment le fond au dixième siècle, avant de remonter progressivement. Fait intéressant, c'est que, comme il y a peu de chances que les poules aient fait l'objet d'une sélection, au contraire d'animaux plus conséquents comme les bœufs ou les moutons, il est probable que ce changement de taille ait été lié à une amélioration de leur alimentation. Or, si les poules mangent mieux, il est aussi probable que les humains mangeaient mieux.

Pour aller plus loin

Page personnelle de Béline Pasquini (site de l'université Paris 1) et ses publications (site Academia de l'université Paris 1).

Références

L'équipe

Jeanne Delecroix
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Vanessa Nadjar
Réalisation