France Culture
France Culture
Publicité
Le goût de Prague
Le goût de Prague

Le goût de Prague © Mercure de France

C'est cette question que nous avions eu envie de poser en arrivant à Prague cet hiver, et en traversant cette ville mythique qui a vu ses mentalités se métamorphoser depuis la Chute du mur de Berlin et depuis la "Révolution de velours" en 1989. Que reste-t-il de ce passé dans les mémoires d' aujourd'hui? Comment se porte l'identité tchèque ? Quels sont les nouveaux enjeux dans cette Europe élargie ? Dans ce troisième chapitre du Roman de Prague, à travers le portrait de différents personnages, les réponses à ces interrogations se feront d'elles-mêmes. Nous suivrons les passions d'un jeune scénariste de vingt-cinq ans qui s'intéresse à la richesse historique du cinéma tchèque, aussi bien à tous ces poètes cinéastes des années vingt qui ont bousculé les formes cinématographiques qu'au cinéma dYvan Passer avec son film-culte "Eclairage intime", ou à celui de Vera Chytilova (Les petites marguerites) qui n'a jamais cessé de tourner, même pendant les années d'occupation soviétique. A travers lui, c'est l'histoire de toutes ces années-là qui seront évoquées et complétées par l'expérience d'un grand cinéaste contemporain, Petr Vaclav, qui a choisi, lui, de passer quelques années hors de son pays. Nous suivrons aussi avec l'historienne Suzanne Bartosek dont le mari avait collaboré au "Livre noir du communisme" l'évolution des visages de Prague suivant les régimes. Enfin, c'est avec Alain Fleischer, un amoureux de Prague et avec Jacques Rupnik que nous analyserons la complexité de cette ville ainsi que la situation politique et économique de la république tchèque dans cette année 2006, qui est l'année, rappelons-le, de nouvelles élections. Mais le Roman de Prague tracera son point final à l'Opéra de Prague, là où s'est donnée la première représentation de Don Giovanni de Mozart : la séance va commencer, les sonneries résonnent dans cette merveille architecturale d'or et de velours, l'année Mozart bat son plein à Prague et Mozart referme ce carnet nomade....

Publicité

L'équipe

Colette Fellous
Production
Vincent Decque
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration