Pierre Alechinski à l'inauguration de l'exposition "Alechinsky, les ateliers du Midi " à Aix-en-Provence le 4 juin 2010.
Pierre Alechinski à l'inauguration de l'exposition "Alechinsky, les ateliers du Midi " à Aix-en-Provence le 4 juin 2010.
Pierre Alechinski à l'inauguration de l'exposition "Alechinsky, les ateliers du Midi " à Aix-en-Provence le 4 juin 2010. ©AFP - Gérard Julien
Pierre Alechinski à l'inauguration de l'exposition "Alechinsky, les ateliers du Midi " à Aix-en-Provence le 4 juin 2010. ©AFP - Gérard Julien
Pierre Alechinski à l'inauguration de l'exposition "Alechinsky, les ateliers du Midi " à Aix-en-Provence le 4 juin 2010. ©AFP - Gérard Julien
Publicité
Résumé

Grande déambulation avec Pierre Alechinsky aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique dans une magnifique exposition qui fête les 80 ans de l'artiste.

avec :

Thomas Fersen (Auteur, compositeur, interprète), Pierre Alechinsky (peintre et lithographe), Pierre Sangra.

En savoir plus

C'est avec les couleurs de Pierre Alechinsky que s'inaugurera cette année nouvelle pour le Carnet nomade, avec également la participation de Thomas Fersen qui nous offrira trois de ses dernières chansons. Couleurs et musiques, telle sera la devise de ces pages nomades. 

Carnet nomade : Dans les couleurs de Pierre Alechinsky, diffusé le 06/01/2008

59 min

Grande déambulation avec Pierre Alechinsky aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique dans une magnifique exposition qui fête les 80 ans de l'artiste. C'est un parcours rétrospectif et labyrinthique qui s'arrête sur quelques tableaux comme on s'arrêterait sur des moments de sa propre vie. De grands repères reviennent alors à la mémoire et Alechinsky nous les raconte très simplement. L'époque Cobra, l'amitié avec Dotremont, avec Appel, avec Jorn. New-York et Central Park. New-York et Walasse Ting. La passion de l'encre de Chine, du trait, du pinceau, ce grand voyageur de papier. Les plaques d'égout qu'il transfigure et qu'il nous apprend à regarder, comme si elles étaient la signature d'une ville. L'hommage à Ensor. La découverte de la calligraphie japonaise. Les cartes de géographie, les vieux papiers qui lui servent de support et qui le guident vers une espèce de dessin intuitif, automatique. Partager cette promenade dans ses œuvres avec Pierre Alechinsky est le plus beau des voyages car il pose délicatement les questions essentielles que se pose tout artiste. Comment devient-on soi-même? A quel moment invente-t-on son style ? Comment créer à deux tout en restant fidèle à soi-même ? Ce carnet nomade aurait pu tout aussi bien s'appeler "La leçon de Pierre Alechinsky".

Publicité

La chose étrange, c'est que pendant des années, j'ai fait de grandes encres murales dont le sujet central c'était la couleur avec le dessin en noir et blanc autour et tout d'un coup, j'ai inversé et j'ai mis le noir au centre et la couleur autour. Pourquoi ne l'ai-je pas fait plus tôt alors que j'avais tout en main pour le faire ? Ce sont des choses très mystérieuses, évidentes, simples. Pourquoi ne l'ai-je pas fait plus tôt ? On est devant une chose tout à fait étrange d'avoir mis tant de temps à développer dans une direction aussi logique et simple. Pierre Alechinsky

Références

L'équipe

Colette Fellous
Production
Vincent Decque
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration