Vies intérieures

France Culture
France Culture
Publicité
Vies intérieures
Vies intérieures
© Radio France - Colette Fellous

Un des merveilleux pouvoirs de la littérature est de dévoiler les vies intérieures des personnages mais aussi les nuances d’une ville, d’un objet, d’un sentiment. Phrase à phrase, page à page, par la force de la composition et la forme d’un récit, un livre se construit sous les yeux du lecteur qui entre peu à peu dans le plaisir d’être de plain-pied au cœur d’un être. Vies intérieures aujourd’hui dans ce Carnet nomade, c’est entrer dans les pages de trois livres : Nu intérieur de Belinda Cannone qui met en scène un homme amoureux de deux femmes (et "que cela ne dérange en rien », précise l'auteure). La Fille d’Eric Marty dépeint toute une humanité, celle d’un village du nord de la France où vit Claudie, un garçon surnommée « la fille » avec qui le narrateur a connu une idylle lorsqu’ils étaient enfants. Un roman tendre et violent, réaliste et mystérieux, tout en nuances et en sensations intimes. Enfin *Eroica, * le récit de Pierre Ducrozet, inaugure la collection Le courage dirigée par Charles Dantzig, chez Grasset : c’est un livre autour du peintre Jean-Michel Basquiat qui se tient entre la fiction et la réalité. Mort à 27 ans, Basquiat a laissé une des plus belles œuvres de l’art contemporain.

Invités :

Publicité

Éric Marty pour La fille . Éditions du Seuil.

Pierre Ducrozet pour Eroica , collection Le courage, Éditions Grasset

Belinda Cannone pour *Nu intérieur. * L'Olivier.

A signaler :

Ne jamais faire confiance à un chef italien trop mince , un bel album-portrait du chef italien Massimo Bottura (Editions Phaidon)

Mathieu Lindon, Jours de libération (P. O. L.)

Jean-Claude Rolland, Quatre essais sur la vie de l’âme (Gallimard)

L'équipe