France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
69 Année Mélodique : Une certaine idée de la variété française 1964-1975
69 Année Mélodique : Une certaine idée de la variété française 1964-1975
© Radio France

« Sens du drame, légèreté, exagération, élégance (…) splendeur et innocence. Comment ne pas éprouver une vraie nostalgie devant cette sensation de fluidité, d’évidence » La préface d'Arthur H installe le climat. 12 raretés entre chanson pop et orchestrations sublimes, une visite de la variété à un moment où elle s’élaborait avec un soin tout particulier, pour Michel Colombier ou Jacques Dutronc, Sheila ou le moins connu Jehan Jonas. Le titre autour de l’année 69 serait le seul défaut du disque, (mais corrigé par le sous titre : 1964 - 1973), pour le reste tout est précieusement documenté, et illustré des pochettes originales. Une sélection délicate qui décide ne pas démêler (ou plutôt de ne pas choisir) entre variété soignée et chanson sociale engagée, met en valeur des musiques "sérieuses", élégantes de Sheila ou Dalida, et quelques noms de musiciens souvent oubliés comme Tonio Rubio, qui jouait la basse fabuleuse de Melody Nelson. Tiens, le disque se finit sur un instrumental inédit de Gainsbourg, point commun presque à tous les artistes réunis ici.Michèle Arnaud - La Chanson de TessaJane Birkin – Kawasaki Jacqueline Taïeb – Ce soir je m’en vais Ann Sorel – L’amour à plusieurs 69 Année Mélodique - Une certaine idée de la variété française 1964-1975 (Fanon records)

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production