Publicité
En savoir plus
Marc’Antonio e Cleopatra
Marc’Antonio e Cleopatra
© Radio France

Programme amoureux et rival ce matin avec Marc-Antoine et Cléopâtre, une "sérénata" aussi politique que passionnelle signée Johann Adolf Hasse, 26 ans en 1725. Une œuvre créée sous le signe de la jeunesse et de l’inversion des sexes puisqu'à l’époque le rôle de la reine d'Égypte est tenu par le castrat Farinelli, 20 ans, tandis que la jeune contralto Vittoria Tesi, interprétait elle Marc-Antoine. Dans ce nouvel enregistrement paru chez Sony, ce sont deux chanteuses qui jouent les amants : Francesca Lombardi Mazzulli chante Cléopâtre, et la mezzo Vivica Genaux Marc-Antoine. Belle version gravée ici par l’ensemble Le Musiche Nove sous la direction de Claudio Osele. « Virtuosité et engagement, sans excès » dit avec justesse la critique, en dépit du propos des amants : Marc-Antoine envisage jusqu’à leur mort commune « Là-bas, parmi les myrtes de l'Élysée, nous vivrons encore sans être séparés et nous y descendrons sans aucune souillure de lâcheté »

**extraits diffusés ** :

Publicité

Morte col fiero aspetto (aria – Cleopatra)

Attenti ad amarmi (duetto – Marc’Antonio, Cleopatra)

Là tra i mirti (aria – Marc’Antonio)

Un sol tuo sospiro (aria – Cleopatra)

Disque : Marc’Antonio e Cleopatra (Hasse) : Genaux / Lombardi Mazzulli / Le Musiche nove / Osele (Sony -Deutsche Harmonia Mundi)

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production