Tableau "Homère déifié" de Jean Auguste Dominique Ingres - Wikimedia Commons
Tableau "Homère déifié" de Jean Auguste Dominique Ingres - Wikimedia Commons
Tableau "Homère déifié" de Jean Auguste Dominique Ingres - Wikimedia Commons
Publicité
Résumé

Nous ne saurons peut-être jamais si le nom d'Homère recouvre un seul auteur ou une multitude. Ce qui est sûr, c'est qu'en étant un jour couchées sur le papier, l'Iliade et l'Odyssée ont pu traverser les siècles, et poser les bases de notre culture, de notre littérature et de notre théâtre.

avec :

Dominique Le Parc (Metteur en scène bénévole), Efi Latsoudi (Co-fondatrice de l'association Mozaïk), Pierre Bergounioux (écrivain), Gaspard Brunet, Philippe Brunet (helléniste et metteur en scène), Stathis Livathinos (Metteur en scène), Aglaia Pappas (Comédienne).

En savoir plus

Il y a près de 3000 ans était composé le plus vieux poème connu de la littérature occidentale. Son auteur est appelé Homère, même si nous n'avons aucune preuve de son identité ni même de son existence... Cet auteur de légende doit sa célébrité et sa postérité à une histoire d'amour et de paix, une histoire pleine d'humanité où l'on pleure sur le destin des Hommes, même si les dieux sont avec eux.

Les Grecs anciens n'avaient pas de Bible, ils avaient l'Iliade et l'Odyssée. Au fil des siècles, ces histoires orales sont devenues des livres sacrés, élevés au rang de textes fondateurs de la culture occidentale. Homère, lui, a été vu comme la source de toute création : on en a fait un dieu, à qui on a littéralement voué un culte. Un tableau d'Ingres intitulé « Homère déifié », le représente couronné, recevant l'hommage des plus grands hommes : Hérodote, Raphaël, Dante, Poussin, Mozart, Molière, Voltaire ou encore Racine.

Publicité

Depuis 30 siècles, les écrits d'Homère restent dans l'Histoire, ils sont gravés dans notre mémoire. Et pourtant cet auteur à succès n'a jamais écrit une ligne... Il chantait, ne vous déplaise. Il jouait. Il faisait ce qu'on appelle aujourd'hui du spectacle vivant...

Liens

Remerciements

  • Katerina Fotinaki pour ses précieux conseils
  • Marie Constant et Zoi Kyritsopoulos pour leurs lectures
  • Annelise Signoret (de la documentation de Radio France) et Anne Brûlant (de l'INA).
  • Clara Villain pour les traductions
  • Vilma Varka pour les traductions.

Musique

Album "Comme un jardin la nuit" de Katerina Fotinaki et Angélique Ionatos