France Culture
France Culture
Publicité

*C’est un * Changement de décor particulier dédié ce soir à un homme dont la longue carrière, 50 ans de théâtre, est source d’enseignement. Il crée à la Maison de l’Arbre à Montreuil *« Je serai abracadabrante jusqu’au bout * », spectacle bouleversant adapté du journal d’une luciole trop vite disparue, Mireille Havet, écrivain portée par la flamme des mots mais consumée par la drogue. Elle meurt à l’âge de 34 ans seulement en 1932. **

Cinq ans avant, en 1927, naissait Gabriel Garran, notre invité . Fondateur du Théâtre de la Commune à Aubervilliers, dans les années 60, c’est un metteur en scène habité par la conviction que la langue soude l’humanité et que le théâtre rend caduque les frontières. Toutes les frontières. Gabriel Garran est aussi un homme de l’écrit et c’est en tant que tel qu’il ouvre cette émission.

Publicité

Quelques phrases expliquant la Philosophie de la vie telle que Gabriel Garran la conçoit grâce au théâtre qui est toute sa vie :

  • J'ai trouvé ma famille dans le théâtre.
  • Je suis en "Compagnie" avec moi-même.*

Ou encore ces phrases de Jack Ralite , son ami d'Aubervilliers, parlant du théâtre :

  • L'avenir du théâtre appartient à ceux qui n'y vont pas.
  • Le théâtre est le baromètre de la Société.*