Didier Sandre
Didier Sandre
Didier Sandre ©Getty
Didier Sandre ©Getty
Didier Sandre ©Getty
Publicité
Résumé

Joëlle Gayot s'entretient avec un acteur sur qui le temps ne semble pas avoir de prise et qui balade son élégante silhouette sur les planches des théâtres, sans se soucier que celles ci appartiennent au privé ou au subventionné : Didier Sandre

avec :

Didier Sandre (Comédien, sociétaire de la troupe de la Comédie-Française).

En savoir plus

Comment fait-il pour ne pas se laisser enfermer d’un côté ou de l’autre de la barrière franche qui tranche encore en deux l’improbable famille du théâtre, tandis que tant d’autres de ses camarades sont assignés à des choix parfois douloureux et contraints ? 

Ces jours ci, c’est sur la scène du Théâtre de la Madeleine qu’on applaudit Didier Sandre. Il y partage l’affiche avec, entre autres, Michel Aumont  et Christiane Cohendy, tous comédiens au service de "Collaboration" , un texte de Ronald Harwood mis en scène par Georges Werler. Un texte qui explore la relation entre deux monstres sacrés, le compositeur Richard Strauss, campé par Michel Aumont, et l’écrivain Stefan Zweig, incarné par Didier Sandre, relation professionnelle, puis très vite amicale, puis bientôt entachée et mise à l’épreuve par le nazisme grimpant à l’époque. Trois temps nous attendent dans ces* Changements de décor*  pour tracer le portrait de Didier Sandre. Temps biographique, temps artistique et temps libre pour conclure.

Publicité