L'année 2017 a été la plus violente des vingt dernières années dans ce pays gangréné par la corruption et le trafic de drogue.
L'année 2017 a été la plus violente des vingt dernières années dans ce pays gangréné par la corruption et le trafic de drogue.
L'année 2017 a été la plus violente des vingt dernières années dans ce pays gangréné par la corruption et le trafic de drogue.  ©Getty - John Moore
L'année 2017 a été la plus violente des vingt dernières années dans ce pays gangréné par la corruption et le trafic de drogue. ©Getty - John Moore
L'année 2017 a été la plus violente des vingt dernières années dans ce pays gangréné par la corruption et le trafic de drogue. ©Getty - John Moore
Publicité
Résumé

C'est un record depuis la mise en place des statistiques par le ministère de l'Intérieur : le Mexique a enregistré 46 257 homicides en 2017. Une violence liée au trafic de drogues. Les cartels de narcotrafiquants règnent en maîtres dans certaines régions et les autorités osent à peine s’y aventurer.

En savoir plus

Le Mexique n'en finit pas avec la violence. C’est en particulier le cas dans l'Etat du "Guerrero", le plus violent du pays, situé sur la côte Pacifique : avec plus de 10 000 morts en cinq ans et une ancienne très chic station balnéaire, Acapulco, classée quasiment comme zone de guerre par le département d'Etat américain, qui recommande à ses touristes de ne pas se rendre sur place.  

C’est dans cet Etat qu’en septembre 2014 43 étudiants avaient disparu, enlevés par la police de la ville d’Iguala, complice d’un cartel local. Les jeunes n’ont jamais été retrouvés.

Publicité

Elle, c’était mon élève. Je connais la plupart des personnes tuées. Amélia, Augustin… Ils vivaient dans la même rue que moi. Une femme enceinte, ils ont mitraillé sa voiture alors qu’elle se rendait à l’hôpital, elle est morte.      
José Diaz, enseignant

Les Mexicains fuient, comme ils le peuvent, le régime de terreur des cartels. 

Témoignages recueillis à Mexico par notre correspondante Emmanuelle Steels.