Il y a 8 000 à 12 000 personnes sans-abri dans la deuxième ville de France. ©Maxppp - Frédéric Speich
Il y a 8 000 à 12 000 personnes sans-abri dans la deuxième ville de France. ©Maxppp - Frédéric Speich
Il y a 8 000 à 12 000 personnes sans-abri dans la deuxième ville de France. ©Maxppp - Frédéric Speich
Publicité
Résumé

Ce mardi a lieu la journée mondiale du refus de la misère. Et Emmanuel Macron lance sa stratégie de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. Reportage d'Isabelle Dor sur la situation à Marseille, dans le 3e arrondissement.

En savoir plus

A l'occasion ce mardi de la journée mondiale du refus de la misère, et pour tenir ses promesses de campagne, Emmanuel Macron lance aujourd'hui sa stratégie de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.

Une quarantaine d'acteurs (associations, entreprises et experts) sont invités à l'Elysée ce midi pour trouver des solutions.

Publicité

Quatre chantiers ont d'ores et déjà été annoncés : prévention, accompagnement, grande exclusion et meilleure gouvernance.

Marseille est un concentré de pauvreté et pas seulement dans les quartiers nord. Dans le 3ème arrondissement, à moins d’un kilomètre du Vieux-Port, plus d'une personne sur 2 vit sous le seuil de pauvreté et n’a pas d’emploi. C'est le quartier le plus pauvre de France selon l'INSEE. Pour Simon Lavabre, coordinateur départemental de Médecins du Monde :

On se retrouve avec un nombre massif de personnes à la rue : des enfants, énormément de familles abandonnées et exclues. Et il y a une paupérisation globale, aussi bien au niveau alimentaire que des ressources que de l'accès aux soins que de l'hébergement, etc. La situation s'aggrave. Là encore, des expulsions vont avoir lieu sur certains terrains qui appartiennent à la ville de Marseille, donc un bout de trottoir où une centaine de personnes vont être expulsées dans les prochains jours avec des enfants de 3 mois, 8 mois, des femmes enceintes. Donc, oui, la situation est dramatique !

Il y a énormément de gens qui vivent sur le trottoir à Marseille et qui dorment sur un bout de trottoir, dans une cabane, entre une plaque de placoplâtre et une bâche en plastique, sans accès à l'eau, ni à l'hygiène, l'assainissement, aux toilettes, à l'électricité. On est en pleine régression.

Il y a 8 000 à 12 000 personnes sans-abri dans la deuxième ville de France.

Reportage d'Isabelle Dor.

© Visactu
Références

L'équipe

Micro France Culture
Micro France Culture
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration