A Guermantes, le 13 janvier 2018, le père d'Estelle Mouzin (au micro) a ouvert la marche silencieuse pour ne pas oublier sa fille disparue le 9 janvier 2003
A Guermantes, le 13 janvier 2018, le père d'Estelle Mouzin (au micro) a ouvert la marche silencieuse pour ne pas oublier sa fille disparue le 9 janvier 2003 ©Maxppp - Hendrik Delaire / Le Parisien
A Guermantes, le 13 janvier 2018, le père d'Estelle Mouzin (au micro) a ouvert la marche silencieuse pour ne pas oublier sa fille disparue le 9 janvier 2003 ©Maxppp - Hendrik Delaire / Le Parisien
A Guermantes, le 13 janvier 2018, le père d'Estelle Mouzin (au micro) a ouvert la marche silencieuse pour ne pas oublier sa fille disparue le 9 janvier 2003 ©Maxppp - Hendrik Delaire / Le Parisien
Publicité

Cela fait plus de 15 ans qu'Estelle Mouzin a disparu en rentrant de l'école, en région parisienne. Aujourd'hui, son père Eric reproche aux services d'enquête d'avoir navigué à vue dans leurs recherches et demande qu'ils soient dessaisis du dossier.

La police a-t-elle renoncé à retrouver Estelle Mouzin ? C'est ce que dénoncent Eric Mouzin et ses avocats. 

Ils parlent d'une enquête "abandonnée à la chance". 

Publicité
En savoir plus : Estelle, disparue

Pourtant, d'immenses moyens ont été déployés pour retrouver la petite fille depuis sa disparition le soir du 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne.

Des dizaines de pistes ont été explorées par le Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Versailles, mais le mystère reste entier.

Manque de méthode

Eric Mouzin considère que les enquêteurs ont manqué de méthode et dénonce l'absence de communication avec la justice et les parties civiles. 

Afin de relancer l'enquête, il réclame une nouvelle équipe pour prendre la relève dans ce dossier titanesque. 

C'est la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris qui doit juger, mardi 15 mai, s'il peut demander ce dessaisissement.

Un Choix de la rédaction réalisé par Mahaut de Butler.

Et l'été dernier, France Culture vous proposait un long feuilleton documentaire intitulé " Estelle, disparue", signé Michel Pomarède 

L'équipe