Etats généraux de la bioéthique : quelle place pour le citoyen ?

Près de 300 conférences ont été organisées durant les États généraux de la bioéthique, du 18 janvier au 30 avril 2018.
Près de 300 conférences ont été organisées durant les États généraux de la bioéthique, du 18 janvier au 30 avril 2018.
Près de 300 conférences ont été organisées durant les États généraux de la bioéthique, du 18 janvier au 30 avril 2018.
Près de 300 conférences ont été organisées durant les États généraux de la bioéthique, du 18 janvier au 30 avril 2018.
Publicité

Les États généraux de la bioéthique se terminent lundi 30 avril. Ouverte le 18 janvier, la consultation a permis la tenue de 280 débats. Le Comité consultatif national d’éthique rendra son rapport début juin. Un débat parlementaire sur la révision de la loi bioéthique de 2011 débutera cet automne.

Dernière semaine de débats pour les États généraux de la bioéthique. La consultation se termine lundi, le 30 avril. Depuis le 18 janvier, 280 débats ou ateliers ont été organisés dans toute la France par les espaces éthiques régionaux. 

Le Comité consultatif national d’éthique, le CCNE, a l'origine de ces Etats généraux, rendra ensuite un rapport aux parlementaire début juin. Un débat parlementaire débutera ensuite cet automne pour réviser, à terme, la loi bioéthique de 2011

Publicité

Le débat sur la procréation médicalement assistée (PMA) a polarisé les débats, de nombreux autres sujets ont été discutés, comme celui sur l'avenir de notre génome. 

Sarah Maquet a assisté, jeudi 19 avril, à une conférence organisée à la faculté de médecine de Rouen par l' Espace de réflexion éthique de Normandie, dans le cadre des États généraux de la bioéthique.

Pour aller plus loin : 

Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d'éthique, revient sur les changements qui motivent une adaptation de la loi bioéthique de 2011.

1 min

Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE).
Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE).
© Radio France - La Méthode scientifique

Parmi les outils utilisés par le Comité consultatif national d'éthique pour remettre son rapport aux parlementaires, début juin, existe un "comité citoyen". Jean-François Delfraissy, président du CCNE, détaille son fonctionnement.

1 min

L'Invité des Matins
18 min
Répliques
52 min
La Méthode scientifique
58 min
Du Grain à moudre
40 min

L'équipe