Christophe Itier est depuis septembre le nouveau visage de l'économie sociale et solidaire, dont il a été nommé Haut commissaire. En photo ici dans le Nord, pour LREM, lors des dernières législatives. ©AFP - Philippe Huguen
Christophe Itier est depuis septembre le nouveau visage de l'économie sociale et solidaire, dont il a été nommé Haut commissaire. En photo ici dans le Nord, pour LREM, lors des dernières législatives. ©AFP - Philippe Huguen
Christophe Itier est depuis septembre le nouveau visage de l'économie sociale et solidaire, dont il a été nommé Haut commissaire. En photo ici dans le Nord, pour LREM, lors des dernières législatives. ©AFP - Philippe Huguen
Publicité
Résumé

L'économie sociale et solidaire emploie près de 2,4 millions de salariés. Soit 10,5% de l'emploi en France et un chiffre en augmentation constante. Mais aura-t-elle les moyens de devenir l'un des piliers de l'économie de demain ? Enquête.

avec :

Sébastien Darrigrand (Délégué général de l'Union des employeurs de l'Economie sociale et solidaire), Hugues SIBILLE (Président de l'AVISE, Vice-Président du Crédit Copératif).

En savoir plus

C'est un secteur tombé, depuis juin dernier, dans l'escarcelle du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Ce soir c'est donc Nicolas Hulot qui lancera la 10e édition du "Mois de l'économie sociale et solidaire".

Publicité

L'occasion de donner une plus grande visibilité à ce secteur qui emploie près de 2,4 millions de salariés. C'est 10,5% de l'emploi en France et le chiffre est en constante progression ces dernières années. Depuis 2010, l'emploi dans l'ESS a progressé de 26% quand l'ensemble de l'emploi privé n'augmentait que de 7%.

Plus juste, plus verte, plus équitable, plus citoyenne. Le secteur de l'économie sociale et solidaire se rêve en pilier de l'économie de demain. Mais va-t-on lui en donner les moyens...?

Enquête de Sarah Petitbon.

Pour en savoir plus en ligne :

Références

L'équipe

Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration