Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, est candidat à sa propre succession
Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, est candidat à sa propre succession ©AFP - JEKESAI NJIKIZANA
Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, est candidat à sa propre succession ©AFP - JEKESAI NJIKIZANA
Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, est candidat à sa propre succession ©AFP - JEKESAI NJIKIZANA
Publicité

Le Zimbabwe se prépare à ses premières élections depuis la chute, en novembre, du président Robert Mugabe, qui était au pouvoir depuis 1980. L'ancien vice-président, Emmerson Mnangagwa, a pris la tête du pays et est candidat à sa propre succession, sous les couleurs du parti Zanu-PF.

La campagne électorale a commencé au Zimbabwe, près de trois mois avant les élections législatives et présidentielle. C'est la première fois que les Zimbabwéens se rendent aux urnes depuis la chute de l'ancien président, Robert Mugabe, en novembre.

Celui qui dirigeait le pays depuis l’indépendance en 1980 a été contraint de démissionner sous la pression de l’armée, de la rue et de son parti, la Zanu-PF, toujours au pouvoir. Le Choix de la rédaction s'arrête ce matin sur l'ancien vice-président, Emmerson Mnangagwa, qui a pris la tête du pays et qui est candidat à sa propre succession, sous les couleurs de la Zanu-PF.

Publicité

Un test pour le Zimbabwe, alors que le nouveau président promet d’ouvrir son pays aux investisseurs étrangers, après des années de sinistre économique. 

Reportage de Liza Fabbian, de retour d’Harare, la capitale zimbabwéenne.

L'équipe

Micro France Culture
Micro France Culture
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration