Quand la finance peut servir à produire de l'électricité "verte" au Sénégal

La centrale solaire "Ten Marina", au Sénégal, est l'une des plus grandes d'Afrique de l'Ouest, financée par un partenariat public - privé pour bénéficier à plus de 200 000 habitants
La centrale solaire "Ten Marina", au Sénégal, est l'une des plus grandes d'Afrique de l'Ouest, financée par un partenariat public - privé pour bénéficier à plus de 200 000 habitants ©Radio France - Véronique Rebeyrotte
La centrale solaire "Ten Marina", au Sénégal, est l'une des plus grandes d'Afrique de l'Ouest, financée par un partenariat public - privé pour bénéficier à plus de 200 000 habitants ©Radio France - Véronique Rebeyrotte
La centrale solaire "Ten Marina", au Sénégal, est l'une des plus grandes d'Afrique de l'Ouest, financée par un partenariat public - privé pour bénéficier à plus de 200 000 habitants ©Radio France - Véronique Rebeyrotte
Publicité

Deux ans après la COP21, Emmanuel Macron réunit une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement sur l'île Seguin, à Boulogne-Billancourt, pour relancer la mobilisation générale autour du climat. Avec la finance comme premier levier, selon l'Elysée. Reportage au Sénégal.

Le "One planet summit", près de Paris, espère relancer ce mardi la dynamique autour du changement climatique. Avec la finance comme premier levier, selon l'Elysée.

Il s'agit d'investir de plus en plus dans des projets liés à la lutte contre le réchauffement climatique, aux énergies renouvelables ou à des projets sobres en carbone. L’AFD, l’Agence française de développement veut par exemple, à terme, rendre 100% de ses financements compatibles avec l’accord de Paris sur le climat. La moitié de ses actions sont pour l'instant concernées. Et au Sénégal, l’AFD soutient ainsi le financement vert de grandes fermes solaires, sous forme de prêts très avantageux. Une aide indispensable pour que ces centrales solaires sortent de terre. 

Publicité

Reportage de Véronique Rebeyrotte.

L'équipe