En Afrique du Sud, au Cap, les habitants se ravitaillent en eau, à 25 km du centre ville, le 19 janvier.
En Afrique du Sud, au Cap, les habitants se ravitaillent en eau, à 25 km du centre ville, le 19 janvier. ©AFP - Rodger Bosch
En Afrique du Sud, au Cap, les habitants se ravitaillent en eau, à 25 km du centre ville, le 19 janvier. ©AFP - Rodger Bosch
En Afrique du Sud, au Cap, les habitants se ravitaillent en eau, à 25 km du centre ville, le 19 janvier. ©AFP - Rodger Bosch
Publicité

Les habitants du Cap, en Afrique du Sud, vivent sous la menace du "jour zéro", le jour où il n'y aura plus d'eau. Pour faire face à une sécheresse historique, les autorités menacent de couper le système de distribution de l'eau dans certains quartiers. Les habitants sont déjà sous restriction.

La ville du Cap, en Afrique du Sud, fait face à sa pire sécheresse depuis un siècle, après trois saisons très sèches. Un changement de climat,   lourd de conséquences pour l’approvisionnement en eau de la cité touristique, qui dépend principalement de ses six barrages. Aujourd'hui, les réserves sont au plus bas. Et le jour où elles atteindront 13,5 % de leurs capacités, il faudra couper l’eau dans une grande partie du Cap, qui compte 4 millions d’habitants.

En amont de ce qui est baptisé le "Jour Zero", pour l'instant repoussé au 11 Juin, au début de la saison des pluies, la ville a mis en place des restrictions d'eau : pas plus de 50 litres par personne et par jour, dans un foyer de 4 personnes. Les habitants ont du s’adapter, pour préserver cette ressource vitale.

Publicité

Le choix de la rédaction est signé Liza Fabbian, en Afrique du Sud.