Photo aérienne du séminaire  - Photo prise par le Père Antoine Poidebard
Photo aérienne du séminaire - Photo prise par le Père Antoine Poidebard
Photo aérienne du séminaire - Photo prise par le Père Antoine Poidebard
Publicité
Résumé

Khalil Karam et Charbel Matta signent une monographie richement illustrée pour le centenaire de la proclamation du Grand Liban (1920) et le premier mois du soulèvement populaire.

En savoir plus

Étalée sur 122 ans, la mission jésuite de Ghazir revêtira une dimension aussi bien religieuse que nationale, les prêtres jésuites qui l’animaient se dévouant en même temps à l’éducation et à la formation des prêtres. La formation du clergé ayant pris fin avec la prise en charge par elle-même de l’Église maronite à partir de 1965, resta la mission d’éducation des jésuites, qui se traduisit par le développement de l’Université Saint-Joseph et du Collège Notre-Dame de Jamhour, splendides branches d’un arbre dont la graine fut plantée à Ghazir.
 

Place du village de Ghazir près de Beyrouth
Place du village de Ghazir près de Beyrouth

Khalil Karam aime rappeler que l’une des plus illustres personnalités formées au séminaire de Ghazir fut le patriarche Élias Hoayek lui-même, père fondateur du Grand Liban, qui y passa une année, avant de poursuivre ses études à Rome. Sans la formation reçue à Ghazir, le patriarche Hoayek n’aurait peut-être pas joué ce rôle historique qui fut le sien au moment de la signature du traité de Versailles.

Publicité

« Central à la monographie » est un journal, encore appelé « diaire », tenu quotidiennement par les responsables successifs de la mission. Ce document offre en particulier, sous forme de résumés, réflexions, notes et remarques, d’exceptionnels témoignages de la période historique s’étendant de 1843 aux années de la grande famine qui commence en 1915. Grâce à lui, les jésuites de Ghazir se présentent à nous comme d’authentiques et sincères témoins de leur temps.

La Compagnie de Jésus, dans ses différentes œuvres, s’est employée à développer une fraternelle coopération apostolique pour conquérir, reformer et former la société avec ses diverses composantes.

Ces propos du père Joseph Delore s.j. définissent le sens profond de la Mission jésuite.
 

Ancien vice-recteur de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, Khalil Karam a été délégué permanent du Liban à l’Unesco, de 2012 à 2017, représentant personnel du président de la République libanaise pour la Francophonie de 2008 à 2012, jusqu’à il y a peu, il était le chargé d’affaires de l’ambassade du Liban auprès du Saint-Siège. Charbel Matta, peintre, est professeur à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux.
 

La mission de Ghazir, un fragment de l'épopée jésuite

Couverture de la monographie
Couverture de la monographie
Références

L'équipe

Sébastien de Courtois
Sébastien de Courtois
Claire Poinsignon
Collaboration
Dany Journo
Réalisation